La Tribune
Il est difficile pour les employés de plusieurs établissements du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, dont l’Hôpital Fleurimont, de se trouver une case où stationner leur voiture pour aller travailler de jour. La situation est encore pire l’hiver puisque la neige poussée gruge quelques espaces supplémentaires, tout comme les lignes de séparation cachées sous la neige qui font que les gens se garent de façon moins serrée que normalement.
Il est difficile pour les employés de plusieurs établissements du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, dont l’Hôpital Fleurimont, de se trouver une case où stationner leur voiture pour aller travailler de jour. La situation est encore pire l’hiver puisque la neige poussée gruge quelques espaces supplémentaires, tout comme les lignes de séparation cachées sous la neige qui font que les gens se garent de façon moins serrée que normalement.

Stationnement au CIUSSS : les employés manquent de cases

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Il n’y a pas suffisamment d’espaces de stationnement pour les employés de plusieurs établissements du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, notamment aux deux sites du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). Si la situation perdure depuis plusieurs mois, le est encore pire l’hiver puisque la neige poussée gruge encore quelques espaces supplémentaires, tout comme les lignes de signalisation cachées par la neige, ce qui fait que les automobilistes se stationnent moins bien et de façon moins serrée qu’à l’habitude.