Olivier Tremblay, gérant de la Buvette du Centro et Charles Picard-Duquette, copropriétaire, se préparent pour la première participation du restaurant à Bouffe ton centro.

Sprint gastronomique pour Bouffe ton centro

Alors que le festival gastronomique Bouffe ton centro approche à grands coups de fébrilité, les restaurateurs du centre-ville travaillent d’arrache-pied pour offrir une expérience gourmande de qualité à leurs invités.

La Buvette du Centro en est à sa toute première participation à Bouffe ton centro (BTC). Le restaurant à tendance zéro déchet, qui a ouvert ses portes au début de l’été sur la Wellington Nord, doit surmonter plusieurs défis techniques en vue du festival de rue de samedi. 

« On se voit ajouter un sprint au marathon que nous courons depuis la mi-juin! partage Olivier Tremblay, gérant du restaurant. Nous avons pris la décision de décliner certains de nos plats en bouchée, pour que les visiteurs qui ne sont jamais venus à notre restaurant puissent les découvrir et tomber sous le charme. Nous offrirons notamment une version réduite de notre gravlax de betterave chioga ainsi que de notre tartare de légumes marinés, des plats frais et à tendance estivale. » 

Les aliments, frais du jour, seront préparés le matin même et assemblés au kiosque. 

L’objectif du « zéro déchet » s’avère cependant très ardu à atteindre dans le cadre d’un tel d’événement. Faute de pouvoir respecter la fourchette de prix entre 2 et 5 $ par bouchée, l’équipe a dû abandonner son idée de contenants comestibles. Elle s’est donc résolue à utiliser de la vaisselle 100 % compostable. 

« Nous avions également évalué la possibilité d’avoir du matériel réutilisable, mais comme les visiteurs passent d’un kiosque à l’autre, ça n’aurait pas vraiment pu être une possibilité, dit M. Tremblay. Nous préférons toujours utiliser du matériel à usage multiple, mais le fait d’en utiliser qui soit compostable nous permet au moins d’arriver à notre objectif d’éliminer les déchets ultimes. Lors de la prochaine réunion de l’Association des gens d’affaires du centre-ville, nous allons suggérer que l’année prochaine soit louée de la vaisselle réutilisable, qui serait la même pour tous les kiosques. »  

Leur participation à BTC était évidente pour lui, qui déjà se rendait chaque année au festival de rue en tant que client. « On est sur la Wellington en plus, c’était presque un devoir d’y aller, soutient-il. Et si on peut faire une petite différence avec notre menu végétarien, tant mieux. On ne le fait vraiment pas dans un but de faire du profit avec cette journée-là. » 

D’ailleurs, le restaurant aura tous ses effectifs sur le plancher samedi. Afin de laisser l’occasion à plus de gens d’en faire la découverte, il ouvrira ses portes dès 11 h plutôt qu’à 17 h comme à l’habitude. 

La famille Lo Ré s’active

Le restaurant Lo Ré servira non seulement à la soirée « VIP » du 3 août, mais il aura également pignon sur la rue Wellington Nord samedi à l’occasion du festival de rue.

« C’est beaucoup de préparation, on est vraiment en plein dedans, partage le chef Stéphane Loré. On a maintenant l’expérience de bien se préparer et on a l’équipement nécessaire pour bien répondre à la demande tout en gardant un maximum de fraîcheur. »

Malgré la mauvaise météo, son kiosque au festival de rue de l’an dernier a vendu 800 pogos de canard. L’entrée sera d’ailleurs de retour au menu samedi, en plus d’un croustillant pommes et bacon avec fromage fontina fondu. C’est donc 1200 portions qu’il préparera pour la journée de samedi. 

« Pour la soirée de vendredi, on nous a demandé de faire 700 bouchées, c’est 300 de plus que l’an dernier. » Sans oublier qu’il continuera de cuisiner au restaurant. Ce seront ses filles (Anaïs et Marion) ainsi que son beau-fils qui s’occuperont du kiosque.

Bouffe pour tous

« Ce qui est bien, c’est qu’il y a une certaine démocratisation de la gastronomie, on a toutes sortes de restaurateurs qui ont chacun leur personnalité dans leur cuisine », note Annie Faucher, vice-présidente de l’Association des gens d’affaires du centre-ville de Sherbrooke. 

La soirée Bouffe ton centro, vendredi, rassemblera les bouchées de douze restaurateurs, qui pourront être dégustées avec des bières de microbrasserie et des spiritueux de la région. Cette fête urbaine, tenue au stationnement à étages Webster, sera couronnée du spectacle du groupe Radio Radio. Des invités qui ont joué dans la balance cette année, estime Annie Faucher, puisque les billets ont étés vendus en totalité. On y attend au-delà de 600 personnes. 

L’accès au site sera cependant gratuit à l’occasion du festival de rue, qui se déroulera de 11 h à 19 h le 4 août. Les rues Wellington Nord, Meadow, Albert et Frontenac jusqu’à Dufferin seront fermées à la circulation automobile.

Plusieurs activités d’animation ont aussi été ajoutées au programme 2018, comme des spectacles de BMX, du parkour, des acrobaties extrêmes, des expériences de réalité virtuelle et du yoga.