Contenu commandité
Six solutions pour verdir nos villes
Six solutions pour verdir nos villes
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le parc de la Rivière-du-Moulin offre 35 kilomètres de sentiers pédestres.
Le parc de la Rivière-du-Moulin offre 35 kilomètres de sentiers pédestres.

Un gym à ciel ouvert en plein coeur de Chicoutimi

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La proximité et la panoplie d’activités offertes. C’est sans doute ce qui distingue le parc de la Rivière-du-Moulin de Chicoutimi, qui trône en plein cœur de la ville depuis des décennies.

Cet espace vert, connu et fréquenté par de nombreux Saguenéens et Jeannois, est né en 1941, lorsque l’évêque du Diocèse de Chicoutimi de l’époque, Georges-Arthur Melançon, a ordonné la construction d’une habitation afin de fournir un lieu de repos et de recueillement aux sœurs Augustines qui assuraient alors les soins aux patients de l’hôpital de Chicoutimi.

C’est dans les années 70 que le parc a été cédé à Saguenay. Les religieuses n’avaient qu’une condition, soit que le parc ait une vocation de service public.

Mission accomplie, puisque le parc a depuis été adopté par des milliers d’adeptes de plein air.

Rares sont les espaces verts situés en plein cœur d’une ville populeuse qui proposent autant d’activités.

Autant les coureurs que les marcheurs, les skieurs que les cyclistes, les adeptes de raquettes que les propriétaires de pitous, les petits que les plus grands, les amoureux de l’observation des oiseaux que les amateurs de canot, de kayak ou de planche à pagaie, les patineurs et les hockeyeurs, cohabitent dans cet environnement traversé par la rivière du Moulin et décoré de trois magnifiques cascades.

Depuis quelques années, les personnes à mobilité réduite ont également accès à de l’équipement spécialisé offert en location pour qu’elles puissent découvrir les sentiers de façon sécuritaire.

Même les chiens sont les bienvenus, ce qui n’est pas toujours le cas dans les parcs où se croisent plusieurs sportifs. Et il est même possible d’y taquiner le poisson ou de faire trempette dans la rivière lors des journées caniculaires.

Les plus récents aménagements ont permis d’agrandir le parc jusqu’au boulevard du Saguenay, dans le secteur de Rivière-du-Moulin. Pour les marcheurs et les coureurs, 35 kilomètres de sentiers sont donc accessibles printemps, été et automne. En hiver, étant donné que plusieurs sentiers se transforment en pistes de ski de fond, les marcheurs ont tout de même accès à 7,2 kilomètres, dont la magnifique rivière glacée, que se partagent les marcheurs, coureurs et skieurs.

Et après un bon entraînement, le pavillon principal offre en temps normal accès à la douche, toutefois inaccessible en temps de COVID-19.

Les amateurs d’activités nautiques sont également servis.