Simon DuBois est arrivé à New-York au cours des derniers jours rendu à la fin de la septième étape de la course Clipper Around the World Yacht Race.

Simon DuBois à un mois de compléter son tour du monde

Simon DuBois, l’aventurier marin de Sherbrooke, entrevoit le dernier segment de son périple autour du monde en voilier.

Le jeune homme est arrivé à New York au cours des derniers jours rendu à la fin de la septième étape, reliant Panama à la grosse pomme, de cette éprouvante course Clipper Around the World Yacht Race.

Toujours en troisième position au classement général, son équipe, Visit Seattle, se trouve en excellente position pour obtenir un podium. Avec seulement une étape à compléter avant la fin de l’aventure - soit la traversée de l’Atlantique - Simon DuBois et l’équipage se disent plus prêts que jamais.

La fin de cette odyssée est palpable et la fébrilité atteint son comble. «C’est incroyable ce que je vis», lance-t-il lors d’un entretien depuis New York accordé à La Tribune. «Ça veut dire qu’il me reste un mois.»

«C’est difficile à croire où je suis rendu. J’ai hâte de rencontrer les gens de Sherbrooke pour leur raconter mon voyage! J’ai reçu plusieurs messages de gens qui se disent inspirer par ce que j’ai accompli. Ça a porté des gens à passer à l’action. C’est la meilleure récompense que tu ne peux pas avoir quand quelqu’un te dit qu’il va réaliser son rêve parce que tu l’as inspiré.»

L’arrivée à Liverpool, qui marquera la fin de la Clipper round the world Yacht Race, est prévue pour le 28 juillet.  Il quittera New York le 25 juin. Il devrait atteindre l’Irlande 15 à 20 jours plus tard. Ça sera ensuite le départ pour l’Angleterre pour l’étape finale.

Son équipage devra donc affronter l’Atlantique. «J’ai appris à ne pas trop me créer d’attente», dit-il.

«Nous allons prendre ça au jour le jour. Ça peut être une traversée aussi périlleuse que celle du Pacifique. La météo sera puissante. Les températures seront aussi plus froides que celles de l’océan pacifique. Tout peut arriver.»

Rappelons que Simon Dubois partage, grâce à la réalité virtuelle, sa grande aventure avec les élèves du Séminaire de Sherbrooke, école qu’il a fréquentée au secondaire.