Le Groupe Custeau aura une deuxième chance de développer un projet sur la rue Wellington Sud.

Well Sud: le projet du Groupe Custeau est retenu

Le Groupe Custeau aura une deuxième chance de développer un projet sur la rue Wellington Sud. C’est la proposition d’Espace Centro - Consortium EXP-Custeau qui a obtenu la faveur du comité de sélection pour le projet du Quartier Well Sud.

Le maire Steve Lussier en a fait l’annonce, en toute fin de conseil municipal lundi, un peu avant 23 h. Il en profitait pour inviter la population à assister au dévoilement du projet et au vote des élus sur le sujet mercredi, lors d’une séance extraordinaire du conseil qui se tiendra à l’hôtel de ville à 19 h. Si les élus en venaient à rejeter la proposition d’Espace Centro, un nouvel appel de propositions devrait être lancé. Si la recommandation est retenue, une entente d’exclusivité de six mois sera signée pour bonifier le projet.

À lire aussi: Le gagnant de Well Sud sera connu le 17 avril

Le mot d’ordre avait été passé à tous les élus de ne pas commenter le dossier avant mercredi soir. Interrogé à savoir si le Groupe Custeau, qui avait présenté la première mouture du Quartier Well inc. avec des partenaires différents, avait déposé le même projet qu’en 2017, Steve Lussier s’est contenté de dire qu’il faudrait attendre à mercredi pour le savoir.

Rappelons qu’en 2017, le Groupe Custeau avait fait équipe avec le Fonds immobilier de la FTQ et SherWeb. Il avait présenté le concept d’un village vertical, de bureaux, d’appartements et de commerces répartis dans deux bâtiments.

« Ça va se passer mercredi soir! » s’est contenté de dire M. Lussier. « Je suis très fier de ce résultat, alors qu’il y a eu trois propositions de faites. »

Les Sherbrookois ont-ils patienté deux ans pour rien? « Non pas du tout. Mercredi soir, ce sera tout expliqué. »

La conseillère du district du Lac-des-Nations, Chantal L’Espérance, a refusé de commenter le projet. « Nous avons annoncé le nom de la firme retenue pour enlever la pression sur les différents promoteurs. Ils savent qu’il n’y aura pas de commentaire du conseil municipal. On savait qu’en allant en appel de propositions, on retournait en arrière, mais ce qui avait irrité les gens, c’est que nous n’étions pas allés en appel de propositions. »

Mme L’Espérance estime qu’un rejet du projet serait une catastrophe. « On reculerait encore de six mois ou plus que ça. »

Au moment des mises en candidature, La Tribune avait appris que les Services Exp. déménagerait ses 200 employés de la rue Vimy au centre-ville si la candidature de ce consortium était retenue.

Les propositions qui n’ont pas été retenues, soit celle de Dusco et le Projet Espace W des Immeubles Must Urbain, de Pomerleau et Espacium, ne seront pas présentées au public.