Rémi Demers

Well Sud: Demers confiant pour le développement économique

SHERBROOKE - Le conseiller municipal et président de Commerce Sherbrooke Rémi Demers croit dur comme fer à la valeur ajoutée que peut apporter le regroupement des organismes paramunicipaux de développement économique sous un même toit. Le fait d'avoir trois propositions de projet pour le Quartier Well Sud prouve que plusieurs investisseurs ont de l'intérêt pour le centre-ville, selon lui, et « pour le développement commercial, c'est ce qu'il y a de plus encourageant ».

L'une des exigences à laquelle doivent répondre les trois soumissionnaires est de réserver 70 000 pieds carrés du futur bâtiment pour le Quartier général de l'entrepreneuriat. Il s'agira de locaux pour Commerce Sherbrooke, Sherbrooke Innopole et Pro-Gestion Estrie.

À lire aussi: Trois projets pour Well Sud : les commerçants sont optimistes

« Je crois beaucoup à la valeur ajoutée qu'est de regrouper les organismes ensemble dans un même lieu physique. Le constat qu'on fait, c'est qu'il y aurait un plus dans notre service. On a aussi un défi de communication de la mission que chacun fait. Faciliter la compréhension pour les futurs investisseurs et même les commerçants actuels », explique M. Demers.

Le fait que les organismes soient installés ensemble pourrait permettre de mieux comprendre le rôle de chacun. Ils pourraient aussi s'attaquer ensemble aux enjeux existants du développement économique.

« Au niveau économique, on performe relativement bien à Sherbrooke, c'est intéressant. Évidemment, il demeure qu'on a des enjeux extrêmement importants. Si on prend au niveau du commerce, c'est tout le virage vers le commerce en ligne sur lequel on doit travailler et on doit absolument tenir compte de ces enjeux-là. On doit accentuer nos actions avec les acteurs du milieu », partage le conseiller.

Une fusion des organismes?

« Parallèlement à l'évolution du projet sur la rue Wellington, la démarche qui va conduire au choix du consortium de l'entreprise qui va réaliser les travaux, on a aussi à l'interne évidemment une démarche portant sur la gouvernance des organismes paramunicipaux notamment, ajoute-t-il. À ce moment-ci, est-ce que ça irait à une fusion? Tout est dans l'air. Mais je pense que le plus important c'est le rassemblement physique. »

M. Demers assure que les trois organismes travaillent déjà conjointement sur plusieurs dossiers et que les personnes impliquées sont motivées à continuer dans ce sens.

« Du côté de Commerce Sherbrooke, on travaille déjà en étroite collaboration avec Pro-Gestion avec qui on partage un directeur général et des locaux. Je pense que le réflexe des organismes paramunicipaux va de plus en plus vers le travail ensemble. »

Du positif

Tout comme les commerçants du secteur et plusieurs élus, M. Demers se réjouit du pas en avant que vient de faire le projet du Quartier Well Sud.

« J'étais de ceux qui étaient extrêmement déçus que le projet Well inc. tombe. Je suis très heureux qu'on se retrouve avec trois propositions. C'est des consortiums de qualité quand même. Je suis très confiant qu'on ait quelque chose de positif. »

« Les commerçants avaient besoin d'un vent d'espoir. Il y a des gens qui s'investissent au centre-ville depuis de nombreuses années et c'est ça qu'ils attendent. Le centre-ville, c'est le poumon de notre ville. Les perspectives économiques sont intéressantes, on a un défi en tant qu'élu de faire preuve d'audace, ça prend du courage politique pour supporter des investissements de cette hauteur-là, en bout de ligne, ça va être payant pour les Sherbrookois », termine-t-il.