Les consultations publiques portant sur le plan directeur d’aménagement et de développement de la rue Wellington Sud, prévues du 21 au 29 mars dans les arrondissements, seront vraisemblablement annulées.

Well inc. : les consultations de mars seraient annulées

Les consultations publiques portant sur le plan directeur d’aménagement et de développement de la rue Wellington Sud, prévues du 21 au 29 mars dans les arrondissements, seront vraisemblablement annulées. C’est du moins la proposition émanant du comité de revitalisation du centre-ville qui fera l’objet d’un débat lundi en atelier de travail à l’hôtel de ville.

Le plan en question vise à établir les aménagements qui pourraient être réalisés le long de la rue Wellington, par exemple l’ajout de bancs de parc ou de stationnements à vélos. C’est aussi ce plan qui propose de rendre la rue Wellington Sud à sens unique et de réorganiser la station du Dépôt.

Des sources crédibles au fait du dossier confirment que cette proposition a été retenue à l’issue des discussions tenues mardi. Le plan a déjà fait l’objet d’une première consultation au moment de son élaboration. L’annulation serait justifiée par la réflexion à tenir sur la suite du projet Well inc., sur ses balises et ses échéanciers.

La présidente du comité de revitalisation du centre-ville, Chantal L’Espérance, indique pour sa part que la décision sera prise lundi prochain à savoir si les consultations doivent être annulées. Le maire Steve Lussier renvoie à Mme L’Espérance pour des explications.

Tout indique par ailleurs que la Ville choisira l’appel de projets une fois ses intentions clarifiées. Il est donc prévu que le processus ne permettra pas d’en arriver à un projet construit pour le printemps 2020 tel que souhaité avec le projet du consortium privé.

Deux conseillères, Évelyne Beaudin et Annie Godbout, se sont montrées inquiètes d’une possible annulation des consultations, lundi au conseil municipal. Informée de l’orientation du comité de revitalisation, Mme Beaudin qualifie cette intention de « grave erreur ».

« Si c’est le cas, c’est une grave erreur. On s’est engagé envers la population à tenir ces consultations. Chaque fois que des citoyens formulaient des inquiétudes qui ne touchaient pas le projet du consortium, on leur disait qu’on en reparlerait en mars. Ils seront déçus qu’on leur enlève un lieu où ils peuvent s’exprimer. C’est avouer que l’aménagement de la rue Wellington Sud était indissociable du projet du consortium. C’est au maire de mettre ses culottes. Il faut qu’il arrête de dire qu’il est transparent et qu’il agisse en fonction de ce qu’il dit. Consulter à Sherbrooke, est-ce que c’est seulement de présenter un projet ficelé de A à Z? »