En plus de demander un sens unique sur la 15e Avenue Sud, le conseil d’établissement de l’école du Cœur-Immaculé aimerait que la Ville revoie le niveau de priorité du déneigement et qu’elle marque des espaces de stationnement.

Vers un sens unique sur la 15e avenue ?

Est-ce que la 15e Avenue Sud pourrait devenir à sens unique du sud vers le nord? C’est ce que demande le conseil d’établissement de l’école du Cœur-Immaculé, qui souligne que des situations dangereuses sont survenues par le passé à cet endroit. Un enfant aurait notamment chuté d’un banc de neige et serait abouti sous un véhicule.

« À ma connaissance, il n’y a pas d’accident qui a causé des blessures, c’est d’abord pour améliorer la sécurité des enfants avant qu’il arrive une situation dramatique », témoigne la présidente du conseil d’établissement de l’école, Isabelle Rodrigue. 

Selon elle, il y aurait un problème de trafic sur la 15e Avenue Sud. « L’école du Cœur-Immaculé est la plus grosse école primaire de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, rappelle-t-elle. Il y a environ 250 élèves qui fréquentent le service de garde et plusieurs parents transportent ces enfants le matin et le soir. Ces voitures-là sont dans la rue en plus du transport scolaire, du personnel et de la circulation locale. »

Ce projet est sur la table du conseil d’établissement depuis l’an passé. Les résidants de l’avenue ont même déjà été consultés. « Il y aurait même des situations problématiques du côté de la sécurité des gens qui y résident. [...] La majorité d’entre eux se sont montrés très intéressés à ce que l’avenue devienne à sens unique », assure Mme Rodrigue, ne pensant pas qu’une avancée de trottoirs dans le but de ralentir le trafic soit suffisante. 

« C’est surtout l’hiver que ça devient problématique, enchaîne-t-elle. Les bancs de neige sont hauts et larges, la rue devient donc très étroite. C’est difficile de circuler de façon prudente. »

Le conseiller municipal du secteur, Rémi Demers, comprend la sensibilité des parents et de la direction de l’école à l’égard de la sécurité. « Je vois d’un bon œil toute initiative visant à trouver des solutions visant à trouver des solutions pour rendre les lieux plus sécuritaires », commente-t-il, mentionnant être au courant qu’une pétition est en circulation.

« Il faut regarder l’ensemble, précise M. Demers. Les citoyens impactés sont ceux de la 15e Avenue Sud. Il faut regarder la circulation dans l’ensemble du secteur. C’est en considération de cela que le service des infrastructures urbaines va faire son analyse. Je serai très attentif à ce qu’il soit rapporté, mais je ne veux pas présumer de la solution finale tant que l’analyse ne sera pas effectuée », exprime-t-il, ajoutant que l’analyse n’a pas été demandée.

Déneigement

Le conseil d’établissement demande également de revoir le niveau de priorité pour les travaux de déneigement et d’entretien des rues à la hausse. « Actuellement, c’est une priorité no 2 et on aimerait que ça devienne priorité no 1 », demande Mme Rodrigue, souhaitant aussi que les espaces de stationnement soient marqués « pour faciliter le fait de débarquer les enfants et de retourner les chercher en soirée, pour s’assurer que le tout soit fait le plus sécuritairement possible ».

« Je suis intervenu là-dessus l’an dernier, répond M. Demers. Il y avait des ajustements pour ce qui est du déneigement. Il y avait des difficultés connues. Un nouveau fournisseur avait obtenu le contrat et il y a eu quelques oublis sur la 15e Avenue Sud, très malheureusement. J’avais amené ce fait pour apporter des correctifs, qui ont été faits en cours d’année. On a eu un gros hiver, ç’avait été difficile partout en ville, à l’entour des écoles et particulièrement autour de l’école du Cœur-Immaculé. »

C’est aussi le service des infrastructures urbaines qui décide du degré de priorité du déneigement et du marquage de stationnement. « C’est une rue très passante, j’y passe régulièrement. Très certainement, il y a des améliorations à apporter », convient le conseiller municipal.

L’objectif est de déposer la pétition, qui était signée par 85 personnes vendredi soir, au conseil municipal avant le mois de janvier 2020. Elle peut être signée au www.petitionenligne.com/signatures/securite_aux_abords_de_lecole_du_coeur-immacule/.