Avec les quantités de verglas attendues en fin de semaine sur la région, le plan d’intervention de la Ville de Sherbrooke est mis en mode « veille ».
Avec les quantités de verglas attendues en fin de semaine sur la région, le plan d’intervention de la Ville de Sherbrooke est mis en mode « veille ».

Verglas : la Ville en mode «veille»

Les quantités de verglas attendues en fin de semaine sur la région pourraient atteindre plus de 10 millimètres, ce qui représente le niveau de « veille » au plan particulier d’intervention de la Ville de Sherbrooke.

Les autorités demeureront aux aguets au cours des prochaines heures afin d’intervenir en cas de besoin.

Environnement Canada prévoit des précipitations de pluie, de verglas et de neige pour le secteur de l’Estrie de samedi à dimanche soir, le tout accompagné de vents dépassant 50 km/h.

La Ville de Sherbrooke avertit qu’il pourrait s’agir d’une « situation hivernale extrême en présence de verglas ». 

La prudence sera de mise à l’égard du réseau routier, des stationnements et des trottoirs, lesquels risquent de devenir glacés et glissants, ajoute-t-on. Les responsables de missions de l’Organisme municipal de sécurité civile (OMSC) vont demeurer vigilants et prêts à intervenir selon le plan particulier d’intervention. 

Environnement Canada a émis mercredi un bulletin météorologique spécial annonçant des accumulations significatives de verglas samedi et dimanche en Estrie.

Parmi les régions visées figurent aussi les Bois-Francs, le Centre-du-Québec et la majeure partie de la Montérégie.

Les précipitations débuteront samedi sous forme de pluie avant de se changer en pluie verglaçante en soirée. Les quantités de verglas pourraient être significatives et rendre les surfaces comme les routes, les rues et les trottoirs glissants et dangereux.

De plus, les météorologues prévoient de fortes rafales soufflant de 60 à 70 kilomètres à l’heure dimanche, ce qui pourrait avoir un impact sur les structures alourdies par des accumulations de glace, comme les branches d’arbres et les fils électriques.

Environnement Canada précise qu’il reste de l’incertitude sur la trajectoire de ce système dépressionnaire, ce qui pourrait influencer les quantités totales de pluie et de verglas. Avec La Presse canadienne