La murale <em>On se fait du cinéma</em> a été la proie de vandales.
La murale <em>On se fait du cinéma</em> a été la proie de vandales.

Vandalisme sur une murale à Sherbrooke

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
SHERBROOKE – La murale intitulée On se fait du cinéma, située près de l’intersection des rues Camirand et King Ouest à Sherbrooke, a été vandalisée dans les derniers jours à l’aide de peinture en aérosol de couleur orangée.  

Les mots « SPS assassin » ont été inscrits sur une grande partie de l’œuvre.

« C’est décevant, car il y a énormément de travail qui a été fait », explique l’ex-directrice artistique de MURIRS, Raphaëlle Coulombe-Allie, qui est mandatée par Destination Sherbrooke pour la restauration et l’entretien des murales du centre-ville. 

Le nettoyage de l’œuvre est un travail de longue haleine. « Il faut y aller vraiment méticuleusement. On enlève la peinture en aérosol avec un coton-tige. Si on insiste trop, la peinture de la murale s’enlève. Il faut y aller petit à petit. » 

Notons que les mêmes écritures ont été aperçues sur un mur du Super C, situé sur la rue Belvédère, selon le Service de police de Sherbrooke (SPS).

Le SPS enquête actuellement sur le dossier et soutient qu’il s’agit d’événements isolés.