Le Phoenix jouera à Halifax dimanche après-midi avant de se rendre à Bathurst pour un duel avec le Titan lundi soir.

Une victoire et un autobus brisé pour le Phoenix

Le Phoenix de Sherbrooke a signé une victoire de 5 à 3 samedi face aux Islanders à Charlottetown. Le match aurait toutefois bien pu ne pas avoir lieu puisque l’autobus des Sherbrookois a rendu l’âme en arrivant à Charlottetown.

« On est arrivé à Moncton assez tard à cause de la tempête et aujourd’hui notre autobus a brisé, explique Stéphane Julien, entraîneur-chef de l’équipe. On a dû marcher une demi-heure tout le monde ensemble et faire venir un camion pour amener notre équipement. C’est toute une aventure jusqu’à maintenant! »

Cette distraction s’ajoute au match face au Titan qui a été annulé vendredi en raison de l’importante chute de neige. En plus de tout ça, l’équipe joue dès demain après-midi à Halifax.

« On va prendre un autre autobus et aller chercher nos choses dans l’autre autobus comme le linge des joueurs, souligne Julien. On va arriver vers deux heures du matin et on joue à 15h. Ce sera un match mental, car c’est certain qu’il y aura de la fatigue. »

Sur la glace, après avoir pris les devants 4-0 à mi-chemin dans la rencontre, les Sherbrookois ont accordé un but alors qu’ils évoluaient avec un homme en plus.

« À 4-0 il n’y avait pas de match, souligne Julien. On dominait. Samuel Bolduc en avantage numérique a échappé la rondelle et ça fait 4-1 et on dirait qu’on a perdu le momentum. »

Trois buts sans réplique des Islanders ont porté la marque à 4-3 en début de troisième période. C’est finalement un but dans un filet désert de Samuel Poulin, son 30e de la campagne, dans les dernières secondes de la rencontre qui a scellé l’issue du match.

« Je ne peux pas dire qu’on a mal joué, mais on a fait trois erreurs très couteuses, analyse l’entraîneur. On a joué un bon match dans l’ensemble. »

Anthony Munroe-Boucher a été l’un des meilleurs du Phoenix dans la rencontre. Il a récolté un but et une aide en plus d’être nommé la première étoile de la rencontre.

« Notre quatrième ligne a vraiment donné le ton au match. Mianscum, Vincent Anctil et Boucher ont été notre meilleure ligne du début jusqu’à la fin, louange Julien. Je suis content, car ce sont des gars qui travaillent fort depuis le début de l’année. »

Le Phoenix jouera à Halifax dimanche après-midi avant de se rendre à Bathurst pour un duel avec le Titan lundi soir. 

« C’est très, très mauvais comme horaire, mais on ne peut rien y faire », résume Stéphane Julien.