Les parents ne sont pas tous enchantés par le retour prochain à l’école des plus jeunes.
Les parents ne sont pas tous enchantés par le retour prochain à l’école des plus jeunes.

Envoyer son enfant, ou ne pas l’envoyer?

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Sherbrooke — Le retour en classe sur base volontaire dans les écoles primaires de l’Estrie le 11 mai cause bien des questionnements chez les parents. Certains portent mal le fardeau de la décision qu’ils ont à prendre : envoyer son enfant, ou ne pas l’envoyer?