Le plateau des loisirs du secteur Rock Forest pourrait inclure ce bâtiment que la Ville avait acheté dans l’intention d’y déplacer son bureau d’arrondissement.

Une piscine intérieure à Rock Forest?

La construction d’une piscine intérieure dans le secteur des rues de Gaspé et du Haut-Bois, dans l’ancien Rock Forest, est la proposition la plus audacieuse d’une soirée d’idéation qui se tenait mercredi soir. L’objectif de la consultation organisée par la Ville de Sherbrooke : imaginer un plateau des loisirs incluant notamment le Centre récréatif de Rock Forest et le centre Pierre-Gobeil.

La trentaine de citoyens présents à la soirée d’idéation pouvaient aussi se pencher sur le sort de la bibliothèque de Rock Forest et sur le bâtiment adjacent, au 950, rue du Haut-Bois, acheté par la Ville dans l’objectif d’y déménager son bureau d’arrondissement.

« Nous ne sommes pas rendus à savoir si nous devrons démolir des bâtiments ou construire des infrastructures. Nous demandions aux citoyens de rêver à un plateau des loisirs et à ce qu’ils aimeraient voir sur ce site. En 2019, on commencera à élaborer des scénarios, à réfléchir à savoir si un projet peut être réalisé en plusieurs phases. Tout est sur la table et nous analyserons tout ce qui peut être fait. Les paliers de gouvernement seront sollicités », raconte le conseiller du district de Deauville, Pierre Tremblay. 

« Nous voulons un projet structurant et rassembleur qui permettra de réunir le sport, la culture et la vie communautaire. Les gens du secteur méritent des infrastructures comme ça. Dans le coin, ce sera le projet de la décennie et il faudra que la population se l’approprie et le veuille. »


« Dans le plan directeur de la Ville, on a indiqué qu’il manquait une piscine intérieure à Sherbrooke. »
Pierre Tremblay

L’idée majeure est celle d’une piscine intérieure. « La suggestion était sortie lors d’une consultation avec les organismes en juin. Elle est aussi sortie dans les cinq tables de remue-méninge que nous avions mercredi. »

Le legs de son mandat

Pierre Tremblay fait valoir que son arrondissement compte près du tiers de la population de Sherbrooke. « Les autres piscines, à l’Université, au Cégep et à l’école Montcalm, sont déjà surutilisées. Dans le plan directeur de la Ville, on a indiqué qu’il manquait une piscine intérieure à Sherbrooke. Le legs que j’aimerais laisser de mon mandat, ce serait la construction de cette piscine. J’aimerais au moins assister à la première pelletée de terre. »

La construction d’une piscine intérieure est-elle justifiée alors que le Cégep de Sherbrooke peine à obtenir les fonds pour rénover celle se trouvant dans son Centre de l’activité physique? « Je ne mélangerais pas les deux dossiers. Qu’il y ait une piscine par arrondissement, je ne penserais pas que c’est trop. Les gens méritent aussi qu’on rénove celle du Cégep. »

Parmi les autres idées soulevées, celles d’une garderie, de la projection de films en plein air, de cuisines collectives et de salles multifonctionnelles. Une terrasse extérieure et un gymnase ont aussi été mentionnés.

« Il faudra tenir compte de la superficie, qui est quand même limitée. »

Aucun cadre financier n’a encore été élaboré, mais un budget a été réservé en 2019 pour la réalisation d’études ou de plans.

« Il est encore possible de déplacer notre bureau d’arrondissement, mais nous savons maintenant que le bâtiment du 950, rue du Haut-Bois, ne serait pas assez fonctionnel. Le montant obtenu pour la vente de notre bureau actuel pourrait être investi dans le plateau... »