Le budget de fonctionnement de la Ville de Sherbrooke sera déposé en séance extraordinaire lundi, à 18 h.

Une hausse de taxes de plus de 5 % à Sherbrooke

La hausse de taxes que devront absorber les propriétaires de résidences sherbrookoises pourrait être de plus de 5 % en 2020, selon ce qu’a appris La Tribune. La seule taxe foncière devrait quant à elle bondir de plus de 6 %.

Le budget de fonctionnement, qui dicte les augmentations de taxes pour l’année à venir, est traditionnellement déposé lors du dernier conseil municipal de l’année. L’adoption du budget de fonctionnement 2020 est prévue lors d’une séance extraordinaire, lundi à 18 h à l’hôtel de ville.

Il semblait déjà acquis que la Ville de Sherbrooke ne parviendrait pas à maintenir la hausse à l’indice des prix à la consommation. Déjà, la hausse vertigineuse des tarifs de Valoris, dont la Ville est propriétaire, entraîne une pression de 4,5 M$ supplémentaires sur le budget, ce qui représente une majoration des taxes de plus de 2 %. Rappelons que les tarifs pour les Villes membres sont passés de 133 à 237 $ par tonne de déchets acheminé au centre de valorisation des matières résiduelles situé à Bury.

Selon les informations obtenues par La Tribune, la Ville pourrait profiter de l’occasion pour majorer la plupart des frais qu’elle perçoit pour engranger des revenus supplémentaires. Les tarifs sur l’eau potable, l’assainissement des eaux et la vidange des fosses septiques devraient connaître une augmentation moins importante que l’an dernier, où les variations se situaient entre 3,8 et 5,7 %.

Le budget de fonctionnement, sur lequel pèse entre autres l’augmentation des salaires des employés, aura donc été difficile à boucler, même si la Ville comptait sur des revenus supérieurs aux attentes chez Hydro-Sherbrooke (près de 3 M$) et aux droits de mutation élevés reliés à la vente du Carrefour de l’Estrie (5 M$).

L’an dernier, la taxe foncière résidentielle avait grimpé de 2,96 % après une année de gel de taxes en 2017. La charge fiscale totale, en incluant les tarifs, augmentait pour sa part de 3,25 %. La Ville avait alors un budget de 315 M$.