La prochaine résidence d’Habitat pour l’humanité sera un projet de construction écologique, fruit d’un projet d’étudiants de l’UdeS, en collaboration avec le Centre 24-Juin. Ci-dessus, des artisans du projet au Centre 24-Juin : Jasmin St-Germain, responsable du programme et enseignant charpenterie-menuiserie, Patrick Langlois, enseignant en charpenterie-menuiserie, de même que Mélanie Therrien, Kim Belleville et Olivier Fontaine, étudiants en charpenterie-menuiserie au Centre de formation 24-Juin.

Une construction écologique destinée à Habitat pour l’humanité

La prochaine résidence d’Habitat pour l’humanité Québec sera un projet de construction écologique. Des étudiants en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke planchent en ce moment sur une solution afin de réduire l’empreinte écologique de la construction résidentielle neuve. Dans le cadre du projet InnovHaus, ils souhaitent concevoir une maison dont les coûts de chauffage ne seront que de 8 $ par mois, soit 90 % de moins qu’une maison traditionnelle. Ils collaborent avec des étudiants du Centre de formation professionnelle 24-Juin, qui construisent des murs préfabriqués.

Les 11 futurs ingénieurs de l’UdeS travaillent sur cette initiative dans le cadre de leur projet de fin de baccalauréat. 

« Notre but est de diminuer la consommation énergétique du bâtiment et l’empreinte écologique totale », note Étienne Nadeau, coordonnateur d’InnovHaus et étudiant à l’UdeS. 

« Ayant un peu de connaissances en ingénierie, on a été capables de modéliser et de valider notre solution », explique-t-il. 

Selon le coordonnateur, malgré l’intérêt grandissant pour ce domaine, on trouve encore peu d’expertise, d’où l’importance de vulgariser ces connaissances. 

L’étudiant souligne aussi l’importance de développer une habitation dont l’économie d’énergie ne fera pas bondir la facture de l’hypothèque. « C’est possible de construire écologique et que ça ne coûte pas plus cher. »

Habitat pour l’humanité Québec est un organisme de bienfaisance qui vend des résidences à des familles à revenu modeste à des conditions très avantageuses. Il achètera un terrain négocié avec la Ville de Sherbrooke.

Depuis 1999, il a permis l’accès à la propriété à 30 familles au Québec, dont en Estrie. Quatre maisons ont été construites dans la région, et deux sont en cours, sans compter la résidence à venir conçue par les étudiants de l’UdeS.


« On fait beaucoup de formation, mais on n’a pas tant de place que ça pour faire de l’éducation. »
Patrick Langlois

« Une forme d’éducation »

Enseignant en charpenterie-menuiserie au Centre de formation professionnelle 24 -Juin, Patrick Langlois se réjouit de pouvoir faire de l’éducation grâce aux connaissances transmises par les étudiants de l’UdeS tout en formant les futurs charpentiers-menuisiers.

« On fait beaucoup de formation, mais on n’a pas tant de place que ça pour faire de l’éducation. Un projet comme ça, ça permet une forme d’éducation. On n’est plus seulement dans poser des matériaux, on est dans la conception d’une maison à haute valeur écologique et c’est une forme d’éducation qui me semble très importante », indique-t-il en soulignant l’aspect très concret de cette collaboration. Une quarantaine d’étudiants sont impliqués.

Les principes de construction durable occupent-ils une bonne place dans la formation offerte? 

« Pas tellement, répond M. Langlois. On s’en va vers ça, mais on est encore beaucoup dans l’ère du pétrole, avec les produits en plastique ou les isolants à base de pétrole... Avec InnovHaus, ça permet une nouvelle approche avec des produits simples à utiliser, mais dans une nouvelle manière de faire, et ça c’est très novateur. »  

Il note que c’est plutôt la loi du marché qui définit les matériaux avec lesquels ils travaillent. « C’est un marché qui est en train de changer, qui s’en va de plus en vers l’écologique, donc on s’en va vers là forcément, c’est un bon tremplin pour y arriver. »  

Les travaux d’excavation du projet devraient commencer d’ici environ un mois. Les étudiants terminent leur baccalauréat en décembre.  

L’équipe a déniché différents commanditaires, dont le Groupe BMR et NZP Fenestration.