De la neige et possiblement de la pluie verglaçante sont attendues en Estrie dans les prochains jours.

Un système météo à surveiller

Un système météo doit apporter de la neige en Estrie, mais aussi possiblement du verglas. Les précipitations devraient commencer à tomber à compter de jeudi.

La neige fera son entrée sur le sud de la province le matin. La neige pourrait se changer en pluie verglaçante sur l’extrême sud du Québec durant la nuit de jeudi à vendredi, avant de revenir en neige vendredi matin, indique Environnement Canada.

Les quantités totales de neige varieront selon l’évolution des types de précipitations, mais elles pourraient dépasser les 15 centimètres sur la plupart des secteurs, précise Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.

« Les modèles diffèrent actuellement. Il y aura certainement des précipitations, certifie-t-il. Le scénario pourrait changer d’ici l’arrivée du système, étant donné l’incertitude de sa trajectoire. Cette dernière aura une grande influence sur le type et la quantité des précipitations à venir. »

« Il faudra demeurer à l’affût. Ça va se préciser dans les prochaines heures. »

Si toutes les précipitations sont sous formes solides, les quantités de neige pourraient aller de 20 à 30 centimètres selon les secteurs, avance M. Legault. 

Commissions scolaires

Advenant des conditions difficiles sur les routes vendredi matin, des écoles de la région seront déjà fermées. Du côté de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, on sera en congé pédagogique. À la Commission scolaire des Sommets, on a prévu une journée de reprise de cours. Le calendrier de la Commission scolaire des Hauts-Cantons indique une journée de cours normale.

Environnement Canada a transmis mardi matin un bulletin météorologique spécial annonçant de la neige et du verglas pour plusieurs régions qui longent la vallée du Saint-Laurent, du secteur de Montréal jusqu’à celui de Rivière-du-Loup.

Les principales régions visées par le bulletin météorologique spécial sont celles de Montréal, les Laurentides, la Montérégie, le Centre-du-Québec, la Mauricie et l’Estrie.

Les températures vont se refroidir samedi, prélude à un mois de février plus près des normales que janvier, ajoute M. Legault. 

En moyenne, il a fait moins 6,4 degrés le mois dernier. La normale en Estrie pour le 1er mois de l’année est de moins 10,6 degrés. On a connu seulement cinq journées aux minimums de moins 20, alors que la normale est de 11 journées.

« Ce n’est pas un record, mais c’est exceptionnellement chaud pour un mois de janvier », analyse Simon Legault.

« On était largement au-dessus des normales. »