Le gouvernement du Québec autorise depuis lundi les rassemblements intérieurs de cinquante personnes au maximum dans les lieux publics autorisés, comme les églises.
Le gouvernement du Québec autorise depuis lundi les rassemblements intérieurs de cinquante personnes au maximum dans les lieux publics autorisés, comme les églises.

Un retour des rituels funéraires et des messes à l’église

Sherbrooke – Avec la réouverture des églises en début de semaine, les familles québécoises pourront dorénavant organiser des funérailles religieuses. 

Plusieurs personnes avaient ajourné ce rituel de fin de vie en raison des consignes imposées par la pandémie de la COVID-19.

La Corporation des thanatologues du Québec, l’Association des cimetières chrétiens du Québec et l’Assemblée des évêques catholiques du Québec tiennent à informer la population qu’il est aussi possible d’organiser de funérailles à l’église. 

Le gouvernement du Québec autorise depuis lundi les rassemblements intérieurs de cinquante personnes au maximum dans les lieux publics autorisés. 

Pour assurer le bon déroulement des rituels funéraires, un protocole de fonctionnement a d’ailleurs été préparé à l’intention des familles endeuillées. Ce travail de concertation et de collaboration s’est fait entre les entreprises funéraires, les cimetières et les églises.

Les familles, qui souhaitent commémorer la mémoire d’un proche décédé avec un service religieux, doivent communiquer avec leur entreprise funéraire, leur église ou leur cimetière pour planifier les différents arrangements.

Le but est d’offrir des rituels funéraires dignes, mais surtout sécuritaires, et ce, même en temps de pandémie de la COVID-19.

À Sherbrooke, certaines églises sont déjà ouvertes au public pour la messe, dont Notre-Dame-de-Protection, Saint-Charles-Garnier et Saint-François-d’Assise. D’autres paroisses exigent pour le moment une demande de réservation avant la cérémonie.

L’Archidiocèse de Sherbrooke a partagé dernièrement une fiche de l’Église catholique de Montréal avec les quelques consignes exigées à l’entrée et à l’intérieur des églises.

Se désinfecter les mains, suivre le trajet et respecter les deux mètres de distance, écouter les consignes du placier et occuper les places marquées. Si possible, porter le masque lorsque la distanciation physique est difficile à obtenir.

Aussi d’autres règles sanitaires liées à la COVID-19 sont émises notamment pour la communion. Par exemple, un banc après l’autre, ne pas dire « amen » de vive voix et consommer l’hostie en retournant à sa place.

Toutefois, l’information pourrait être modifiée au courant des prochains jours et différente dans certains lieux de culte, comme la capacité maximale. Les fidèles sont donc invités à communiquer avec leur paroisse pour obtenir plus de détails sur l’horaire et le déroulement des messes à venir.