Évelyne Beaudin, l'une des instigatrices du nouveau parti politique, souhaite « un développement planifié et durable où la démocratie citoyenne sera au coeur des préoccupations ».

Un nouveau parti politique municipal verra le jour

L'assemblée de fondation du futur parti politique municipal que veut fonder, entre autres, la citoyenne sherbrookoise Évelyne Beaudin aura lieu le 6 mars prochain. Le rassemblement est prévu à 13 h au Centre communautaire de l'arrondissement Jacques-Cartier.
Les gens présents devront en définir la structure, les valeurs et le nom, note-t-on dans l'invitation diffusée aux médias, mercredi.
« Pour progresser, Sherbrooke a besoin d'une scène politique dynamique, formée d'acteurs connectés à leur communauté », mentionne-t-on.
« Le nouveau parti politique municipal sherbrookois souhaité par plusieurs veut offrir cette possibilité, en ayant pour mission de mobiliser un maximum de citoyens et citoyennes qui partagent des valeurs communes. »
Pour sa part, Mme Beaudin, l'une des instigatrices de cette initiative, souhaite « un développement planifié et durable où la démocratie citoyenne sera au coeur des préoccupations ».
« Ce parti vise l'élaboration et la mise en oeuvre d'orientations qui permettront aux citoyens d'agir concrètement sur leur milieu de vie, la ville de Sherbrooke, composée de ses différentes communautés », ajoute Raymond Gaudreault, un autre des fondateurs de l'éventuel parti politique.
On précise que la population sherbrookoise est invitée à assister à l'assemblée, par « intérêt affirmé » ou par « simple curiosité ».
Rappelons que Mme Beaudin a quitté officiellement le Mouvement Sherbrooke Démocratie (MSD), un regroupement citoyen qu'elle a contribué à fonder. Son implication dans la création d'un nouveau parti politique était devenue inconciliable avec son rôle de co-porte-parole du MSD, avait-on indiqué. Le MSD se veut une organisation impartiale qui cherche à susciter l'intérêt des citoyens pour la chose municipale.