Un match en deux temps pour le Phoenix

Le Phoenix de Sherbrooke a conclu son calendrier préparatoire sur une mauvaise note samedi en s’inclinant face à l’Armada de Blainville-Boisbriand. Les troupiers de Stéphane Julien ont baissé pavillon 4-3 après avoir tiré de l’arrière 4-0 avec neuf minutes à jouer à la rencontre.

« On n’a pas travaillé durant le premier 30 minutes, on perdait toutes nos batailles, explique l’entraîneur-chef Stéphane Julien. Les gars sont bien revenus après, mais je n’ai vraiment pas aimé la première partie de notre match. »

Miguel Tourigny, Benjamin Corbeil, Simon Lavigne et Simon Pinard, en début de troisième période, ont tous fait bouger les cordages pour l’Armada qui voguait vers un gain facile. Patrick Guay, en avantage numérique, Xavier Parent et Bailey Peach, avec un peu moins de deux minutes à faire, ont toutefois marqué coup sur coup pour ramener le match à la portée des Sherbrookois qui ont toutefois manqué de temps.

Le ton a monté en toute fin de rencontre. Cinq pénalités mineures ont été décernées alors qu’il ne restait plus de temps au cadran. Jaxon Bellamy et Xavier Parent ont notamment été chassé pour conduite non sportive.

« Les gars se sont tenus debout quand même, analyse Julien. Certains joueurs ont voulu changer des choses en brassant un peu. C’est bien correct. Les gars essayaient d’être un peu plus physique en fin de match .»

C’est Thomas Sigouin qui défendait la cage des Oiseaux. Il a arrêté 23 des 27 rondelles dirigées vers lui.

Stéphane Julien n’a pas arrêté son choix pour le gardien partant vendredi prochain face aux Saguenéens de Chicoutimi pour l’ouverture de la saison.