Le Groupe Laroche demande officiellement un changement de zonage pour construire un hôtel quatre étoiles de 84 chambres le long de la 12e Avenue, sur le terrain voisin du Quartier Santé.

Un hôtel près du Quartier Santé

Le Groupe Laroche demande officiellement un changement de zonage pour construire un hôtel quatre étoiles de 84 chambres le long de la 12e Avenue, sur le terrain voisin du Quartier Santé. Le projet, dont La Tribune avait fait état en juillet dernier, reçoit une recommandation positive de Destination Sherbrooke et de Commerce Sherbrooke.

L’hôtel Imperia Fleurimont aurait quatre étages, une superficie totale de 5200 m2 et comporterait une salle de réunion d’une superficie de 50 à 100 mètres carrés. Une demande de changement de zonage est nécessaire pour ajouter la vocation « hôtel » dans cette zone déjà considérée commerciale.

« De nouveaux développements résidentiels devraient […] prendre place sur les terrains situés à l’ouest de la propriété visée. La demande d’amendement visant à autoriser le projet d’hôtel serait donc compatible avec le milieu et pourrait contribuer au dynamisme des établissements commerciaux, institutionnels et industriels du secteur », lit-on dans les documents municipaux.

Le projet résidentiel en question, à la hauteur de la rue Montpellier, serait adossé au développement commercial prévu dans ce pôle de l’est. Le secteur commercial serait bordé de multilogements alors que la densité diminuerait au fur et à mesure qu’on s’approcherait du chemin des Pèlerins.

Selon les documents déposés par le promoteur, un feu de circulation pourrait être ajouté à l’entrée du projet si la Ville le souhaitait. La clientèle cible est composée de professionnels de la santé, de gens d’affaires, de chercheurs, mais aussi de touristes.

« Il est prévu d’y mettre un feu de circulation. Les entrées ont déjà été aménagées quand le ministère des Transports a fait des travaux il y a environ deux ans. Quand le bâtiment sera là et que la demande le justifiera, on pourra procéder avec l’installation du feu de circulation », résume le conseiller Vincent Boutin, président du comité consultatif d’urbanisme.

Destination Sherbrooke a donné un avis favorable au projet. On y note que « le positionnement géographique du Quartier Santé est intéressant pour les touristes d’agrément ainsi que pour les professionnels. Il offre un accès relativement rapide aux attractions touristiques de la Ville de Sherbrooke en plus d’être collé sur l’autoroute 610. »

Le document rappelle que les chercheurs et universitaires présents au CHUS, de même que les proches des patients de la maison Aube-Lumière, seront une clientèle de proximité. La présence du parc Quintal du centre Julien-Ducharme, où se tiennent des événements d’envergure, laisse présager d’une certaine clientèle également.

L’étude indique qu’en 2017, les hôtels quatre étoiles représentaient 38 % de l’offre sherbrookoise.

Le cinquième

Commerce Sherbrooke est aussi favorable au projet et suggère de limiter à 85 le nombre de chambres permises dans la zone concernée. L’avis de l’organisme paramunicipal souligne que le gabarit du projet convient au secteur. L’Imperia deviendrait le 5e hôtel le plus important à Sherbrooke, en termes de volume, derrière le Delta, l’OTL Gouverneur, le Times et le Président.

Une consultation publique est prévue, vraisemblablement au mois de février, pour connaître la réaction de la population. « Ça fait plusieurs années qu’il y a une demande pour un autre hôtel dans l’est. On est dans un secteur qui est en train d’être complété avec le pôle commercial qui va s’établir là. Je pense que ça cadre avec la vocation du secteur. Je ne suis pas un promoteur. Je ne prends pas de risque financier, mais je présume que le promoteur a fait des études pour justifier ce risque financier », ajoute M. Boutin alors qu’il est interrogé sur la présence d’un autre hôtel, Le Floral, en face.