Ceux qui connaissaient Lyne Couture la décrivent comme une femme exceptionnellement professionnelle, empreinte de qualités humaines extraordinaires et toujours de bonne humeur.

Un fonds créé en mémoire de Lyne Couture

Encore ébranlés par le départ précipité de leur collègue Lyne Couture, décédée le 19 janvier, les enseignants de la faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke mettent sur pied un fonds qui portera son nom.

La création du Fonds de bourse Lyne Couture a pour objectif de verser deux bourses annuelles, et ce à partir de l’an prochain. La première bourse récompensera un finissant du premier cycle, aspirant au titre de comptable professionnel agréé (CPA), qui s’est démarqué par sa persévérance.

« Un comité d’étudiants qui ont connu Lyne s’est réuni pour choisir les critères pour lesquels les bourses seraient remises. La persévérance a été retenue, car Lyne était toujours prête à s’occuper des autres. Plus un étudiant avait des difficultés, plus elle lui consacrait de temps. Et jamais elle ne comptait ses heures », raconte son collègue Mario Côté.

La deuxième bourse soulignera le côté altruiste d’un étudiant de deuxième cycle inscrit au programme de CPA. « Certains étudiants ne pensent qu’à leurs notes alors que d’autres n’hésitent pas à venir en aide à leurs collègues de classe. Ce sont ces derniers, qui travaillent en équipe et viennent en aide à ceux qui ont des difficultés académiques ou autres, qui seront récompensés », souligne le professeur Mario Côté.


«  On l’appelait affectueusement mère Térésa lorsqu’on voulait la taquiner un peu. La réussite de chacun était sa raison de vivre.  »
Céline Moquin, collègue

Lyne Couture enseignait la comptabilité à l’UdeS depuis une vingtaine d’années. En 2015, elle a remporté le prix Excellence CPA – Enseignement.

En décembre dernier, Lyne Couture a terminé sa session de cours pensant retrouver ses étudiants et collègues en janvier. Malheureusement, après avoir subi deux accidents vasculaires cérébraux, le 30 décembre et le 1er janvier, les médecins ont découvert qu’elle était atteinte d’un cancer incurable de stade 4. Elle est décédée moins d’un mois après son hospitalisation.

« Lyne était une collègue intelligente et compétente que j’admirais, qui était une référence pour nous tous. Elle était aussi une enseignante dévouée auprès de ses étudiants au-delà de ce qu’on attendait d’elle. Elle aimait ses étudiants comme une mère peut aimer ses enfants. On l’appelait d’ailleurs affectueusement mère Térésa lorsqu’on voulait la taquiner un peu. La réussite de chacun d’eux était sa raison de vivre », confie son amie et collègue Céline Moquin.

Ceux qui la connaissaient la décrivent comme une femme exceptionnellement professionnelle, empreinte de qualités humaines extraordinaires et toujours de bonne humeur.

« Son professionnalisme se manifestait dans sa grande maîtrise de la normalisation comptable, domaine des plus exigeants tant les nouveaux sujets sont nombreux et les mises à jour fréquentes. Professionnelle, elle l’était aussi par la qualité de sa collaboration au travail d’équipe essentiel à la formation des étudiants en comptabilité : toujours disponible pour discuter, trouver des solutions, les mettre en applications. Une femme généreuse de son savoir tant pour les étudiants que pour ces collègues. Une femme qui plaçait toujours l’étudiant au cœur de sa réflexion pédagogique », ajoute Anne-Marie Robert, ancienne directrice du département de comptabilité.

« C’est une grande perte professionnelle et humaine », s’entend pour dire son entourage.

Le Fonds de bourse Lyne Couture a été créé en collaboration avec la Fondation de l’UdeS.

Lyne Couture laisse dans le deuil son fils Frédéric Bossé, ses parents, Suzanne Flynn et Marcel Couture, et son frère, Jeff.

La famille accueillera les amis, collègues et étudiants de Lyne Couture au Complexe funéraire Steve Elkas, 4230 rue Bertrand — Fabi, Sherbrooke, le vendredi 2 février de 19 h à 22 h et samedi à compter de 9 h. Une célébration d’adieu aura lieu au Complexe funéraire, le samedi 3 février à 11 h.