Un feu de circulation fera son apparition à ce coin de rue jugé problématique, soit au coin du boulevard Saint-François et de la rue Holmes.

Un feu de circulation coin Saint-François et Holmes

Un feu de circulation largement réclamé par les citoyens de Fleurimont fera son apparition au coin du boulevard Saint-François et Holmes. Une voie de virage à gauche sera également aménagée. Le ministère des Transports ne possède toutefois pas d'échéancier pour la réalisation de ce projet.
Un appel d'offres s'est conclu à la mi-février et un contrat pour la préparation des plans et devis et pour un soutien technique pendant les travaux a été octroyé à Services Exp. inc. pour la somme de 33 758,12 $. À la direction du ministère des Transports en Estrie, la responsable aux communications Nomba Danielle explique que l'échéancier ne sera connu qu'à l'issue de la préparation de ces plans et devis. Elle mentionne que « le ministère s'engage pour l'amélioration du réseau pour assurer la sécurité de la population ».
Mme Danielle ajoute néanmoins qu'aucun problème particulier n'a été recensé à cette intersection pour justifier ces travaux.
La conseillère Hélène Dauphinais, elle, s'est réjouie de l'ajout prochain d'un feu de circulation qu'elle réclamait depuis la dernière campagne électorale. Elle en avait fait un engagement électoral et était revenue à la charge il y a un an.
« Je suis très contente de constater qu'une étape de plus vers la réalisation de cet équipement important pour les résidants du quartier du Cégep et du Faubourg Mena'sen a franchi une nouvelle étape. On me l'avait promis au début pour l'été dernier. Ensuite pour l'été 2017 où là on l'a mis au budget », réagit-elle.
Mme Dauphinais souligne l'aide obtenue par le député Guy Hardy et la collaboration des services municipaux avec le ministère des Transports. « Ce feu est nécessaire pour permettre aux gens du quartier de s'insérer sécuritairement dans la circulation vers le centre-ville aux heures de pointe. Le trafic sur Saint-François s'est alourdi depuis que ce boulevard a été désigné porte d'entrée vers le centre-ville de Sherbrooke et depuis que la circulation des poids lourds a été interdite sur le pont des Grandes-Fourches. Si le pont est déplacé, les poids lourds ne repasseront jamais plus sur le pont.
« Voilà donc plusieurs années que les gens du quartier vivaient une situation difficile et nouvelle sans qu'on leur offre de moyens d'atténuation. Des pétitions avaient même été réalisées plusieurs années avant mon élection. Les citoyens avaient raison de demander de l'aide. J'en ai fait une priorité et je suis contente de voir qu'on assistera à la conclusion du dossier très bientôt. »