Robert Doré, le directeur général adjoint, relations avec la communauté, quitte la Ville de Sherbrooke.

Un dg adjoint démissionne à la Ville

Robert Doré, le directeur général adjoint, relations avec la communauté, quitte la Ville de Sherbrooke. Entré en poste le 9 octobre, il a démissionné mercredi. Il aurait pris sa décision pour des raisons personnelles et souhaite s’orienter vers d’autres projets.

Le maire Steve Lussier indique que M. Doré a fait le choix de partir. « C’est son choix personnel, qu’on m’a expliqué. Je ne pourrai pas commenter plus puisque c’est son départ à lui et non un départ que la Ville a demandé. »

M. Lussier ne se montre pas préoccupé par ce départ et n’y voit pas le signe d’un problème potentiel avec le climat de travail. « Des difficultés, il en arrive dans toutes les villes. Nous avons une bonne direction générale en ce moment. Elle est à l’écoute. J’ai des rencontres toutes les semaines en privé avec M. [Daniel] Picard (le directeur général) et ça se passe très bien. Il est très à l’écoute. Des nouvelles façons pour faire avancer la Ville, pour que les citoyens ne perdent aucun service, je pense que c’est correct. 

« Parfois, les peurs arrivent au moment où on veut faire du changement. Il n’y a pas à y avoir des peurs de ce côté-là, ça va très bien. On accompagne très bien les services dans tous les changements qu’on veut adopter. »

Steve Lussier a ajouté que Sherbrooke « est une très belle ville qui prend très bien soin de ses employés ».

M. Lussier indique qu’il regardera le dossier avec les ressources humaines pour « entamer des procédures immédiates pour avoir un nouveau directeur général adjoint ». 

Selon ce que La Tribune a appris, M. Doré avait assisté normalement à une réunion de l’arrondissement des Nations mercredi et il n’aurait donné aucun signe de son départ imminent.

Le conseiller Marc Denault a rapporté être surpris. « C’était fort agréable de travailler avec lui. Il était très proactif. Quand j’avais des questions, il prenait le temps de me rencontrer. »

Paul Gingues est aussi surpris et attristé du départ de M. Doré. « Je pensais que c’était une erreur quand je l’ai appris. Rien ne laissait présager cette décision. Nous appréciions son écoute. »

Puisqu’il s’agit d’une démission, Robert Doré ne touchera pas d’indemnité de départ, selon le Service des communications de la Ville de Sherbrooke. 

Avant son arrivée à Sherbrooke, M. Doré était directeur général à Saint-Augustin-de-Desmaures. Il avait été embauché pour remplacer René Allaire, parti à la retraite.