Malgré le travail acharné de pompiers, l'édifice est une perte totale.

Un deuxième coup dur pour le bar L’Otre zone

Le propriétaire du bar L’Otre zone, Yvan Sanscartier, avait rouvert son établissement vendredi dernier, après avoir travaillé fort pendant des mois pour pouvoir continuer à desservir sa clientèle malgré l’incendie d’avril dernier.

Comme plusieurs Sherbrookois, celui-ci regardait le feu ravager la bâtisse qui abritait son bar mercredi, impuissant.

S’il avait peu de commentaires à formuler sur le coup, un message posté sur Facebook par la page officielle du bar reflétait bien le désarroi de l’administration ainsi que des clients de l’endroit.

« C’est avec tristesse que nous vous annonçons la fermeture du bar. Les dégâts sont majeurs dans le bâtiment et ils doivent tout démolir. Pour le moment, nous ne pouvons penser à déménager d’endroit. C’est une belle histoire d’amour de 17 ans de loyauté de votre part d’avoir participé à tous ces beaux moments avec nous. Merci à tous ceux qui nous supportent depuis ces belles longues années. On se dit peut-être à bientôt! » pouvait-on lire sur la page.

De nombreux commentaires avaient été laissés sous la publication, certains suggérant l’organisation d’une campagne de sociofinancement, d’autres se remémorant de beaux moments passés dans le bar.

Le bar Le Magog était également ouvert au public, mais il n’a pas été possible de joindre ses administrateurs mercredi.