Abdeljalil Azzane présidera le comité de citoyens experts chargé d’épauler la conseillère Évelyne Beaudin dans sa réflexion sur l’exercice budgétaire en cours à la Ville de Sherbrooke.

Un comité citoyen d'experts analysera le budget municipal

La conseillère de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, s’entoure d’un comité citoyen d’experts pour analyser le budget municipal. Pour l’orienter dans ses décisions, elle s’entoure de deux anciens candidats de sa formation, Julie Dionne et Ludovick Nadeau, et d’Abdeljalil Azzane, qui présidera le comité. Ces trois experts seront payés à même le budget de recherche de la conseillère et sont soumis à une entente de confidentialité.

M. Azzane est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires et est directeur d’une firme de consultants en gestion. Mme Dionne est docteure en mathématiques et enseignante au Cégep de Sherbrooke alors que Ludovick Nadeau étudie en administration des affaires, comptabilité et fiscalité.

« Le budget, c’est beaucoup de documents à s’approprier. Deux têtes valent mieux qu’une. Nous avons une expertise dont on ne devrait pas se priver. Ça fera que nous pourrons arriver aux séances de préparation sur le budget à huis clos mieux préparés, avec plus de questions pour mettre de l’avant les idées qui sont importantes pour nous et la population de Sherbrooke », explique Évelyne Beaudin.

« Cette année, il y a une nouveauté dans le budget à Sherbrooke. Ça se fait en deux parties. Le budget d’immobilisation sera présenté en octobre alors que le budget d’exploitation sera adopté en décembre. Le comité pourra se réunir pour les deux occasions. »

Si deux des membres du comité sont aussi membres du parti politique, peut-on réellement parler d’un comité citoyen? « Ces gens-là ont la qualité de s’intéresser à la politique municipale. Ce n’est pas parce qu’on a des opinions politiques qu’on n’est plus citoyen. On a la chance à Sherbrooke Citoyen d’avoir des anciens candidats qui veulent encore contribuer. Les gens sont là pour le long terme, c’est ça un vrai parti politique. »

M. Azzane indique qu’il est question de faire une demande au conseil municipal pour qu’un comité semblable soit permanent à la Ville de Sherbrooke. « En travaillant dans ce comité, je n’aurai pas l’impression de donner des coups d’épée dans l’eau. »

Il rappelle qu’il a récemment fait des interventions au conseil municipal pour poser des questions sur la gouvernance et la reddition de compte envers les citoyens.

Évelyne Beaudin avait pour sa part déposé une demande au conseil municipal pour que les séances préparatoires du budget soient présentées devant public. « Ça ne nous a pas surpris, même si nous avons été déçus. Nous avons donc décidé de proposer autre chose. »

Elle a aussi proposé la tenue d’une commission des finances, une idée qui, selon elle, n’a pas été retenue par ses collègues. « La plupart des grandes villes du Québec en ont. Nous sommes une exception. S’il y avait une commission, un des sujets qui seraient importants, ce serait l’étude de la diversification des sources de revenus. »

Sherbrooke Citoyen s’intéresse par ailleurs aux contrats payés en double, qui n’auraient permis de récupérer qu’environ 40 000 $.