Un autre pas pour Enerkem en Colombie-Britannique

Enerkem vient de recevoir une bonne note de la part du gouvernement de la Colombie-Britannique.
L'entreprise, qui produit de l'éthanol en transformant les matières résiduelles municipales non recyclables, a reçu la valeur de teneur en carbone la plus faible qui soit du ministère de l'Énergie et des mines de la Colombie-Britannique pour son carburant.
Dans un communiqué, Enerkem précise que la teneur en carbone confirmée de l'éthanol qu'elle produit a été établie à -55 gCO2e/MJ. En comparaison, le teneur en carbone de l'essence est de +88 gCO2e/MJ.
Enerkem, dont le siège social est établi à Montréal, estime que cette évaluation lui ouvre la porte « pour la vente d'éthanol avancé dans la province, en plus du marché local de l'Alberta » où se trouve sa toute première installation à pleine échelle.
« Nous sommes ravis d'être reconnus pour avoir la solution de carburants pour le transport ayant la plus faible teneur en carbone jamais approuvée par la Colombie-Britannique conformément au règlement sur les exigences en carburants à faible teneur en carbone, explique Vincent Chornet, président et chef de la direction d'Enerkem. Cela prouve clairement que la technologie propre et les biocarburants avancés d'Enerkem peuvent réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Avec l'adoption à travers le monde de normes sur les carburants renouvelables et d'exigences en carburants à faible teneur en carbone, ainsi que la transition vers une économie mondiale à faible émission de carbone, nous sommes impatients de travailler avec d'autres juridictions pour les aider à atteindre leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre. »