La Ville a déposé une demande de subvention de 100 000 $ auprès du Programme d’infrastructures Municipalité amie des aînés pour obtenir une subvention de 100 000 $ afin de doter le centre Julien-Ducharme d’un ascenceur.

Un ascenseur au centre Julien-Ducharme coûterait 450 000 $

Il coûterait 450 000 $ pour aménager un ascenseur au centre Julien-Ducharme. La Ville a déposé une demande de subvention de 100 000 $ auprès du Programme d’infrastructures Municipalité amie des aînés.

Le programme en question peut financer un maximum de 50 % d’un projet qui améliorera la qualité de vie des aînés et qui, par le fait même, favorise le vieillissement actif au sein de la communauté. Les projets soumis ne peuvent dépasser 500 000 $ et la subvention ne peut excéder 100 000 $.

Le projet de la Ville de Sherbrooke vise à « aménager un système de transport vertical pour permettre aux aînés et aux personnes à mobilité réduite d’accéder plus facilement et de manière sécuritaire aux installations à l’étage supérieur », lit-on dans les documents municipaux.

L’accès à l’étage pour les personnes à mobilité réduite se fait pour le moment par une rampe aménagée après la construction du bâtiment. Celle-ci serait non conforme.

Toujours selon les documents de la Ville, le centre Julien-Ducharme accueille régulièrement des événements de toute nature, et des activités sociales et culturelles se tiennent toutes les semaines, tant au rez-de-chaussée qu’à l’étage.

Le conseiller Vincent Boutin affirme que cette demande date de longtemps au centre Julien-Ducharme.

Danielle Berthold se réjouit de cette demande. « Dans un avenir rapproché, le centre Julien-Ducharme deviendra le premier centre d’hébergement de l’OMSC à Sherbrooke en cas de sinistre. Le directeur Stéphane Simoneau y voit une très bonne nouvelle. »

Évelyne Beaudin rappelle qu’une tournée a été effectuée l’an dernier dans la ville de Sherbrooke pour savoir comment améliorer la vie des aînés et l’ajout d’un ascenseur à cet endroit avait été identifié.

Les documents municipaux font aussi état de la possibilité d’un agrandissement du bâtiment pour accueillir éventuellement un plateau de curling, ce qui ferait en sorte d’augmenter l’achalandage sur le site.

La possibilité d’aménager un monte personne simple, pour 300 000 $ a aussi été étudiée mais jugée moins logique. L’ascenseur que souhaite construire la Ville aurait une capacité de huit à 10 personnes.