Denis Marceau.

Un ancien vice-recteur de l’UdeS emporté par un cancer fulgurant

Bien connu dans le monde de l’éducation et pour ses nombreuses implications, Denis Marceau est décédé, samedi dernier, à l’âge de 77 ans. L’ancien vice-recteur de l’Université de Sherbrooke a été emporté par un cancer fulgurant.

Denis Marceau a œuvré pendant 36 ans à l’Université de Sherbrooke avant de prendre sa retraite. Il y a occupé plusieurs fonctions, dont celles de professeur, de vice-doyen et de doyen à la faculté d’éducation. Il a par la suite été notamment vice-recteur à l’enseignement, vice-recteur aux études supérieures et à la formation continue et recteur adjoint.

« Pendant toutes ces années, il a contribué au développement des connaissances scientifiques en participant à des projets de recherche sur plusieurs thèmes, dont l’éducation à la carrière, le rôle du conseiller d’orientation et le partenariat éducation travail, rappelle sa fille, Nathalie Marceau, qui était jusqu’à tout récemment la directrice générale du Collège du Mont-Sainte-Anne. Il a produit de nombreuses publications au niveau national et international et participé à de multiples comités et congrès. L’éducation a toujours occupé une place centrale au sein de sa vie. »

Au cours de sa carrière, il a travaillé à l’implantation du campus de l’UdeS à Longueuil, sous la gouverne de l’ancien recteur Bruno-Marie Béchard Marinier.

M. Marceau a pris sa retraite en 2009, mais son agenda est demeuré bien rempli. Celui qui avait été nommé Mérite estrien par La Tribune dans la catégorie « Personnalité » était aussi bien connu en Estrie pour ses multiples engagements.

Il a notamment occupé les fonctions de président du comité des usagers du CHUS, en plus de s’investir au conseil d’administration du CHUS et au Regroupement provincial des comités des usagers du CHUS.

Denis Marceau a aussi donné de son temps au Service d’aide aux Néo-Canadiens (où il a été président du conseil d’administration) et à la paroisse de Saint-Charles-Garnier comme président du comité d’animation communautaire.

« Tout au long de sa vie, il a eu à cœur de donner aux autres, dans le respect des différences et des êtres », souligne également Mme Marceau.

M. Marceau a notamment reçu la médaille du lieutenant-gouverneur pour les aînés, de même que des palmes académiques du ministère de l’Éducation de France.

La famille de M. Marceau recevra les témoignages de sympathie ce samedi 15 septembre, de 9 h à 11 h, à l’église St-Charles-Garnier. Les funérailles suivront à 11 h.