Paul Gingues

Tumulte à la rentrée universitaire: le SPS fera rapport au conseil municipal

La haute direction du Service de police de Sherbrooke (SPS) fera rapport directement aux élus concernant les interventions policières dans le secteur universitaire dans le cadre des festivités de la rentrée.

Un membre de l’état-major s’adressera aux membres du conseil municipal lors de la prochaine séance en octobre.

À LIRE AUSSI: Les étudiants ont fêté «trop fort», déplore Gingues

« On pourra faire un bilan complet au conseil de ville », se contente de dire le relationniste du SPS Martin Carrier.


« C’est devenu un dossier politique. »
Martin Carrier

Rappelons qu’au début de septembre, le conseiller Paul Gingues déplorait que la rentrée 2019 avait donné lieu à plusieurs événements déplorables comme du tumulte dans le secteur universitaire. Lors de la séance du conseil, il disait avoir reçu des appels de citoyens du district de l’Université se plaignant des agissements des fêtards.

M. Gingues disait vouloir faire bouger le dossier pour mobiliser les intervenants. Il souhaitait qu’un comité formé de plusieurs intervenants et mis sur pied pour voir à la bonne tenue de la rentrée étudiante prenne les choses en main. Il ne veut pas revenir à ce qu’on a connu il y a quelques années à Bishop’s quand les étudiants revenaient sur le campus à la fin août.

M. Carrier ne pouvait dire jeudi si les troubles s’étaient poursuivis à la suite de la sortie du conseiller Gingues.

Toutefois, une citoyenne du secteur a contacté La Tribune. Selon elle, la fête s’est poursuivie impunément. Une « chorale de fêtards » qui ne tenaient pas la note déambulait en pleine nuit dans son voisinage. La dame, qui tient à son anonymat par peur de « représailles », dit avoir contacté la police, mais en vain.

Elle ajoute que les règlements municipaux contre le bruit la nuit existent et devraient être appliqués.