Trop saoul pour se rendre compte qu’il était suivi par les policiers

Un homme de 39 ans de Sherbrooke a été intercepté au volant de son véhicule qu’il conduisait avec un taux d’alcoolémie dépassant de quatre fois la limite permise.

L’automobiliste ne s’est même pas rendu compte qu’il était suivi par les policiers avec les gyrophares allumés dans la nuit de jeudi à vendredi vers 2 h 50.

« Pendant qu’il était suivi par les policiers, il a dépassé un autre véhicule de patrouille. Sa conduite erratique était évidente », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Les policiers ont intercepté le chauffard sur la rue King Est.

Ils ont rapidement constaté les motifs nécessaires pour le conduire au quartier général du Service de police de Sherbrooke afin qu’il puisse fournir un échantillon d’haleine.

Le plus bas taux d’alcoolémie a été enregistré à 0,32 mg d’alcool par 100 ml de sang alors que la limite légale est de 0,08 mg par 100 ml de sang.

« L’individu ne possède pas d’antécédent judiciaire. Il a été libéré sous promesse de comparaître devant le tribunal », mentionne le porte-parole du SPS.

Selon Éducalcool, un tel taux d’alcoolémie correspond à une intoxication grave.

Une diminution importante de la réponse aux stimulations, un abrutissement accompagné d’engourdissement, soit perte de la sensibilité et ralentissement des activités mentales et une mauvaise coordination très marquée des mouvements apparaît dans cet état de stupeur.

À cet état d’ébriété, le sommeil profond, la transpiration excessive, la baisse de température, l’incontinence urinaire et le risque d’aspiration des vomissements peuvent être présents.