Une étape de plus est franchie dans le projet de conception, de construction et de financement du centre mère-enfant et de l’urgence de l’Hôpital Fleurimont.

Trois joueurs en lice pour le centre mère-enfant

Une étape de plus est franchie dans le projet de conception, de construction et de financement du centre mère-enfant et de l’urgence de l’Hôpital Fleurimont : trois entreprises ont présenté leur candidature en réponse à l’appel de qualification lancé en août dernier. La Société québécoise des infrastructures (SQI), en collaboration avec le CIUSSS de l’Estrie–CHUS, vient de rendre public le nom des entreprises ayant présenté une candidature.

Au terme de cet appel de qualification, trois entreprises seront invitées à participer à l’appel de propositions, lorsque le dossier d’affaires du projet aura été autorisé par le gouvernement du Québec.

Rappelons que ce projet majeur de 200 M$ vise à repositionner l’offre de soins et de services en pédiatrie et en obstétrique, ainsi que l’urgence pour permettre à l’hôpital de mieux assumer sa mission suprarégionale en soins généraux, spécialisés et surspécialisés. Il prévoit en outre la construction d’un agrandissement de quelque 26 400 m2 sur le site de l’hôpital afin d’y accueillir le centre mère-enfant et la nouvelle salle d’urgence.

Les travaux préparatoires avant le début des travaux devraient commencer au printemps prochain.

Les travaux de construction devraient s’étendre quant à eux d’octobre 2018 à décembre 2020. L’ouverture aux usagers est prévue pour le début 2021.

Les candidats qualifiés sont d’abord, Pomerleau inc. (candidat), avec quatre sous-contractants principaux : Lemay/Groupe A, Les services exp inc., SNC-Lavalin et Tetra Tech.

Le second candidat est EBC inc. avec cinq sous-contractants principaux, soit Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes, Cimaise Architectes, Stantec Experts-Conseils Ltée, WSP Canada inc. et Cosime infrastructure & énergie.

Et finalement, il y a aussi le candidat Groupe Santé Fleurimont avec Astaldi SpA comme membre et sept sous-contractants principaux, soit Jodoin Lamarre Pratte architectes, Yelle Maillé et Associés architectes, SDK et associés inc., Les Consultants SM inc., Jubinville et Associés Architectes, Pageau Morel et Associés inc. et les Entreprise de construction TEQ inc.

Rémi Brassard devient directeur général adjoint du CIUSSS de l’Estrie

Rémi Brassard vient d’être nommé au poste de directeur général adjoint (DGA) aux programmes sociaux et de réadaptation au CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Ce poste était laissé vacant par le départ de Carol Fillion en septembre dernier. 

Rémi Brassard, qui occupe actuellement le poste de directeur des services multidisciplinaires, entrera en fonction le 20 novembre.

« Gestionnaire d’expérience, M. Brassard se distingue par son leadership mobilisateur et sa gestion par résultat. Il est également reconnu pour sa rigueur, son ouverture à l’innovation et sa recherche constante de l’excellence. Il est une ressource précieuse pour notre organisation », assure Jacques Fortier, président du conseil d’administration.

Rémi Brassard œuvre dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis 25 ans, dont 17 ans à titre de gestionnaire. Il a occupé le poste de directeur général adjoint et directeur général intérimaire du Centre de santé et de services sociaux de la Haute-Yamaska avant l’entrée en vigueur du projet de loi 10.

La direction générale adjointe - programmes sociaux et de réadaptation regroupe les directions de la protection de la jeunesse, des programmes jeunesse, de la santé publique, des programmes de déficience intellectuelle, du trouble du spectre de l’autisme et de déficience physique, le programme soutien à l’autonomie des personnes âgées et des programmes santé mentale et dépendances.

« Nous sommes ravis de pouvoir compter un représentant de l’ouest de notre territoire au sein de la direction générale », assure la présidente-directrice générale Patricia Gauthier.

Rémi Brassard