Un homme de 44 ans a été blessé par balle au 1615 de la rue Évangéline à Sherbrooke.

Tentative de meurtre sur la rue Évangéline : la victime criait à l’aide

« L’individu était au sol à côté de son vélo et criait à l’aide. » Pamela Saint-Louis a entendu crier l’homme atteint de deux coups de feu, mercredi soir, sur la rue Évangéline à Sherbrooke alors qu’elle sortait son chien sur le balcon de son logement.

Connue des milieux policiers, la victime de 44 ans serait hors de danger. L’homme aurait été attiré au bout de la rue Évangéline dans le quartier centre-sud où il a reçu des coups de feu à l’abdomen, vraisemblablement pour une affaire de stupéfiants.

« Tu ne t’attends pas à ce que quelque chose du genre se déroule près de chez toi. L’homme était en petite boule et saignait de l’abdomen. J’ai vu les balles dans la poitrine. Il criait qu’il voulait une ambulance », raconte Pamela Saint-Louis.

Le porte-parole du Service de police de Sherbrooke confirme que l’individu atteint par balle était vraisemblablement ciblé.

« Les citoyens du secteur n’ont pas à s’inquiéter pour leur sécurité. Ce n’est pas un crime commis au hasard. Les suspects savaient qui ils visaient », signale Martin Carrier du SPS.

Une scène de crime a été établie entre deux immeubles de la rue Évangéline, dont l’immeuble du 1615 où a été retrouvé l’homme gisant au sol. Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a rencontré plusieurs témoins dans cette affaire. La division des enquêtes du SPS et le service d’identité judiciaire ont été déployés sur la rue Évangéline.

« On cherche l’arme du crime et la façon dont ça s’est passé. Nous enquêtons aussi sur les liens entre le suspect et la victime. Toutes les hypothèses sont étudiées. Nous espérons aussi que le témoignage de la victime pourra permettre d’en apprendre davantage sur les circonstances du crime », signale le porte-parole du SPS.

Pamela Saint-Louis

Des recherches ont été faites dans le boisé situé à l’arrière de l’immeuble où est survenue la tentative de meurtre. Un drone de la Sûreté du Québec a aussi été utilisé pour capter des images aériennes de la scène de crime.

Pamela Saint-Louis était sous le choc à la suite de cette affaire.

« Au début, je ne croyais pas vraiment qu’il avait été tiré. On n’habite pas dans le meilleur quartier, alors je pensais que c’était une personne sous l’effet de la drogue. Dans ton stationnement, chez toi, à Sherbrooke, tu ne t’attends pas à ce que quelque chose de semblable arrive », soulève la jeune femme de 20 ans qui habite sur la rue Évangéline depuis le 1er juillet.

En fin de journée, le SPS n’avait toujours pas retrouvé le suspect de cette tentative de meurtre.

Son véhicule a été retracé au parc Bureau, dans l’arrondissement de Fleurimont.

« Nous ne pouvons pas confirmer cette information », mentionne le porte-parole du SPS. 

Toute information concernant cette affaire peut être communiquée à la division des enquêtes du SPS au 819 821-5544.