Terminée la gratuité pour les utilisateurs des stationnements du campus principal de l’Université de Sherbrooke les week-ends. À compter du 1er mai 2019, tous les espaces de stationnement seront payants en tout temps, y compris pour les spectacteurs du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke.

Stationnement à l'UdeS : finie la gratuité la fin de semaine

Terminée la gratuité pour les utilisateurs des stationnements du campus principal de l’Université de Sherbrooke les week-ends. À compter du 1er mai, tous les espaces de stationnement seront payants en tout temps, y compris pour les spectateurs du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. L’application B-Citi, la même offerte par la Ville de Sherbrooke pour payer les stationnements, sera disponible pour les automobilistes qui se rendent sur le campus de l’UdeS. L’application est en fonction, mais elle n’est pas encore déployée officiellement. Son déploiement complet doit être prêt pour le 1er mai.

Le Centre culturel a fait l’annonce de cette nouvelle tarification à ses clients, jeudi. Pour un spectacle présenté après le 1er mai, les spectateurs devront se procurer une vignette, payer aux horodateurs de stationnement ou encore par l’entremise de B-Citi la journée du spectacle. Cette nouvelle façon de faire touchera plusieurs personnes, dont les utilisateurs du Centre sportif, qui le fréquentent pour des cours ou des compétitions, par exemple. Cette mesure touche aussi les stationnements du parc Innovation-ACELP, du PRAC ainsi que de la Fondation.

Depuis plusieurs années, le stationnement était déjà payant les soirs de semaine, « donc la nouveauté est seulement la fin de semaine du vendredi 18 h 31 au lundi 0 h », précise-t-on du côté de l’UdeS.

Interrogée par La Tribune sur cette nouvelle mesure, l’UdeS a fait savoir jeudi que « cette mesure avait été annoncée en novembre dernier ».

Cette nouvelle façon de faire est visiblement passée sous le radar à ce moment-là. L’institution annonçait alors le lancement d’un programme incitatif de transport en commun pour ses employés, qui est entré en vigueur le 1er janvier à Sherbrooke. Cette initiative figure dans le cadre de sa stratégie de mobilité durable 2018-2022.

Programme incitatif

La porte-parole dans ce dossier, la vice-rectrice à l’administration et au développement durable de l’UdeS, Denyse Rémillard, n’était pas disponible pour répondre à nos questions jeudi.

« À partir de mai 2019, l’Université remettra en place la tarification de ses stationnements les fins de semaine sur son campus principal. Le retour à cette pratique permettra de récupérer les sommes nécessaires au financement de ce nouveau programme incitatif. C’est donc dire que les usagers journaliers et les visiteurs présents lors des fins de semaine contribueront également au défi collectif de mobilité durable. [...] Consciente que le transport en commun ne peut être une solution applicable à l’ensemble de son personnel, l’UdeS travaille déjà, avec ses partenaires régionaux, sur d’autres mesures qui seront déployées au cours des prochains mois », pouvait-on lire dans l’annonce de l’UdeS, mise en ligne sur son site en novembre.

La contribution de l’UdeS afin d’encourager un employé à temps plein à adopter les transports en commun est de l’ordre de 50 $ par mois. « La contribution de l’employeur, combinée au rabais octroyé par la Société de transport de Sherbrooke », « permet d’offrir un titre mensuel d’abonnement à seulement 16 $ pour l’ensemble des employés à temps plein ». Le titre de transport est valide en tout temps sur tous les circuits.

Plus de 180 employés sont inscrits à ce jour.

La Tribune avait fait état, en octobre dernier, que l’UdeS lançait un programme incitatif afin de réduire la pression sur ses stationnements, la voiture occupant toujours une grande place sur les campus de l’institution.

Le Centre culturel précise par ailleurs dans son courriel que « les clients qui ont acheté leurs billets avant le 31 janvier 2019 pour des spectacles présentés les vendredis, samedis et dimanches après le 1er mai 2019 se verront remettre par courriel un coupon de stationnement gratuit qui devra être mis bien en vue dans la voiture ».