Tous les joueurs impliqués dans le match ainsi que l’entraîneur ont passé un test de dépistage de la COVID-19.
Tous les joueurs impliqués dans le match ainsi que l’entraîneur ont passé un test de dépistage de la COVID-19.

Soccer : pas d’éclosion après avoir affronté un joueur atteint de la COVID-19

Un joueur de soccer du Spatial de Saint-Hubert infecté par la COVID-19 a pris part à un match, dimanche dernier, face au Mistral de Sherbrooke sur le plateau Sylvie-Daigle. Cependant, aucune éclosion n’a été rapportée par la Santé publique.

« Une équipe d’une autre région est venue avec un joueur soit testé positif, soit symptomatique, explique la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Marie-France Thibault. Comme dans n’importe quelle enquête, on a ciblé les contacts étroits et on leur a demandé de se confiner. Aux autres personnes considérées comme des contacts faibles, on leur a demandé de surveiller leurs symptômes », confirme-t-elle, ne pouvant pas confirmer s’il y a eu des cas au sein du Mistral ou non. 

Rappelons qu’une éclosion est déclarée lorsqu’il y a trois personnes ou plus de déclarées positives à la maladie à coronavirus.

Cependant, le président du Mistral, Abdallah Raouj, confirme que tous les joueurs impliqués dans ce match ainsi que l’entraîneur ont passé un test de dépistage de la COVID-19. « Mais tout est négatif, se réjouit M. Raouj. C’est une bonne nouvelle. D’être en contact avec un joueur qui a la COVID et de ne pas être contaminé, c’est très positif », dit celui qui a su après le match qu’un joueur adverse était atteint de la maladie.

« Les joueurs resteront en quarantaine jusqu’à dimanche prochain. Ils ne sont pas en contact avec les autres joueurs du club », renchérit-il. 

M. Raouj qualifie cependant la situation de « désagréable ». « Mais nos joueurs n’ont pas été contaminés. Il y a un processus en place. Avant les matchs, on désinfecte les mains et les ballons. Quand il y a une pause d’eau, les joueurs sortent du terrain et il y a un protocole de désinfection des mains et des ballons. »

Les équipes en question évoluent dans le calibre U21, ce qui veut dire qu’ils sont âgés de 21 ans et moins. 

D’ailleurs, les protocoles sont clairs sur le site de Soccer Québec. Dans chaque équipe, une personne désignée, appelée dans le guide « superviseur Horacio », s’assure que les joueurs respectent les différentes règles sanitaires et sociales, telles que la distanciation sociale (hors-terrain) et la désinfection des mains. Les ballons et les mains des participants doivent être désinfectés avant le match et à la mi-temps. 

Selon directeur sportif du Spatial, Nasson Theosmy, le joueur aurait été informé après le match, alors qu'il était sur la route, qu'il avait été en contact indirect avec une personne infectée par la COVID-19. Il a ensuite effectué un test et été déclaré positif. Selon le club, le joueur était asymptomatique. Il est actuellement en quarantaine. 

Rappel

Marie-France Thibault, elle, rappelle que des joueurs présentant des symptômes ou étant déclarés positifs à la COVID-19 ne devraient pas se présenter à un match. « Si vous voyez que votre enfant est positif et qu’il n’a pas fait son confinement de 14 jours ou s’il présente encore des symptômes, ne l’envoyez pas jouer un match de soccer, exprime-t-elle. C’est aussi vrai pour les adultes. »

Il a été impossible pour La Tribune de rejoindre le Spatial, dimanche.

Bilan

Dimanche en Estrie, deux nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés, portant le total à 985. La région ne compte aucun nouveau décès depuis le 23 juin. 

Au Québec, 166 nouveaux cas ont été recensés, pour un total de 57 466. Un nouveau décès a également été annoncé.