La quatrième édition de Sherbrooke t'en bouche un coin aura lieu vendredi, samedi et dimanche.  Pauline Larouche, directrice générale, est entourée de chefs venus tout droit de Montpellier, Jean-Pierre Cassagne à gauche ainsi que Jérôme Billod-Morel et Valérie Sabatino, à droite.

Sherbrooke t'en bouche un coin garde sa recette gagnante

Des chefs de renommée, trois jours de dégustation et des bouchées gourmandes à profusion, voilà ce que promet la quatrième édition de Sherbrooke t'en bouche un coin (STEBUC).
Pour une quatrième année, les Sherbrookois sont conviés au Parc Jacques-Cartier vendredi, samedi et dimanche afin de participer à une fête gourmande qui célèbre les créateurs de saveurs d'ici et d'ailleurs. Une occasion qui profite autant aux épicuriens qu'aux chefs.
« C'est une occasion exceptionnelle de goûter le meilleur de ce que notre région a à offrir, de discuter directement avec le chef ou le propriétaire dans une ambiance décontractée et festive, de découvrir un nouveau produit et de risquer de manger quelque chose d'inconnu. Quant aux chefs et aux restaurateurs, ça nous permet de rencontrer nos clients dans un autre contexte, de faire découvrir notre ADN à de nouveaux clients potentiels. C'est obtenir un feedback direct et immédiat des visiteurs, c'est une chance inouïe de tisser des liens et c'est surtout une grande fête pour notre profession et notre passion », souligne Joëlle Beaupré, présidente du conseil d'administration de STEBUC et copropriétaire de La Table du chef.
La fondatrice et directrice générale de l'événement, Pauline Larouche, redouble d'efforts tous les ans pour offrir une expérience complète et agréable aux visiteurs. « C'est des dégustations éclairs, des ateliers culinaires, de la cuisine plein air. C'est la très attendue soirée veston-talons et bien sûr, le brunch du dimanche. Aussi, en grande nouveauté cette année, l'expérience sensorielle Desjardins. Les gens vont pouvoir goûter à la bouchée d'un chef et découvrir l'ingrédient mystère. Ceux qui devineront auront la chance de gagner un souper avec chef et traiteur à la maison pour huit personnes avec Éric Garand de la Taverne 1855 », indique-t-elle.
Parmi les nombreux chefs présents, on compte Alain Labrie de la Table du Chef, Diane Plante du Bistro de la cité, Alain Simard de l'Aubgerge-Spa le Madrigal, Emmanuel Charles-Nicolas de Douceur Antillaise ainsi que plusieurs autres.
De Montpellier en France, trois chefs se joindront à l'événement : Jean-Pierre Cassagne, Jérôme Billod-Morel et Valérie Sabatino. Le sommelier Thierry Boyer les accompagne aussi. « Cet échange culturel permettra de voir comment nos créateurs de saveurs et chefs créateurs font vivre leurs ressemblances comme leurs différences!» selon Mme Larouche.
Dans leur assiette
Pour Alain Simard, qui en sera à sa première édition, les classiques sont la clé. Son menu qui charme à coup sûr ? Potage butternut avec bacon et sirop d'érable, foie gras au canard poêlé, filet mignon avec mayonnaise à la truffe et crème brûlée pour conclure. Cette fin de semaine, le canard sera à l'honneur dans sa bouchée.
La chef française Valérie Sabatino est quant à elle largement influencée par ses origines du sud de l'Italie. Son menu fétiche rassemblerait probablement un poisson comme le turbo ou la lotte cuisiné à sa plus simple expression avec de la fleur de sel et beaucoup de légumes ainsi qu'une combinaison d'huile d'olive, de fraises et de vinaigre balsamique italien au dessert.