Les centaines de pancartes électorales de Sherbrooke Citoyen ont été créées et imprimées par une compagnie de Laval.

Sherbrooke Citoyen imprime ses pancartes à Laval

Les centaines de pancartes électorales de Sherbrooke Citoyen ont été créées et imprimées par une compagnie de Laval. « Sherbrooke Citoyen qui prône l'achat local, mais qui fait imprimer ses pancartes électorales à Laval. Faites ce que je dis, pas ce que je fais! » dénonce le conseiller municipal sortant Vincent Boutin.
La formation politique a décidé d'acheter ses pancartes dans le cadre d'un achat de groupe avec d'autres partis municipaux, non seulement pour le prix avantageux, mais aussi parce que ce groupe remet ses profits à la Ligue d'action civique (LDAC).
« La LDAC est un groupe d'élus et de citoyens qui luttent contre la corruption, les contributions illégales aux partis politiques et pour les droits des citoyens. Tous les candidats de Sherbrooke Citoyen sont fiers d'avoir signé les engagements de la Ligue d'action civique », explique Claude Dostie, président de Sherbrooke Citoyen.
« Sherbrooke Citoyen mettra bel et bien en place une politique d'achat local dans le domaine public », ajoute-t-il en précisant que le soutien à la LDAC était très important pour son parti politique.
Du côté du Renouveau sherbrookois, les affiches électorales ont été créées par l'entreprise sherbrookoise Précigrafik. Petit oubli cependant : comme le nom de la firme n'avait pas été indiqué sur les affiches, ce qui est obligatoire, le Renouveau sherbrookois a dû ajouter un autocollant sur chacune de ses pancartes.
« Une formation politique qui prône l'achat local et qui veulent proposer des initiatives pour promouvoir l'achat local, mais qui fait imprimer ses pancartes à Laval, c'est difficile de faire mieux en terme de contradiction », s'est contenté de commenter le maire sortant et chef du Renouveau sherbrookois, Bernard Sévigny.