Richard Vachon et Julie Dionne entourent la chef de Sherbrooke Citoyen, Hélène Pigot, au moment de prendre position sur le transport actif.

Sherbrooke Citoyen doublerait le budget du transport actif

Sherbrooke Citoyen fait du transport actif une autre de ses priorités en proposant de faire passer le budget qui lui est consacré de 3 à 6 M$ en quatre ans. La chef Hélène Pigot suggère d’accélérer les investissements pour des pistes cyclables et des trottoirs sécuritaires.

« Nous voyons bien que nous avons des problèmes de sécurité et d’infrastructures. Nous proposons d’être très actifs dans ce domaine. Le Plan de développement du transport actif prévoit d’investir 50 M$ en 15 ans. Nous proposons d’investir plus rapidement et de nous assurer que le transport actif soit considéré quand il est temps de refaire les infrastructures. En ce moment, nous constatons un manque de coordination entre les différentes équipes de la Ville », dit Mme Pigot.

« Le transport actif est bon pour la santé. En matière d’investissement, on se rend compte que la mairie actuelle est capable d’aller chercher des sommes pour 900 places de stationnement sur la rue Wellington. Nous pensons que nous sommes tout à fait capables, en établissant des priorités, de retrouver dans le budget de la ville 4 M$ », ajoute-t-elle.

Pour cette annonce, Mme Pigot était accompagnée de Julie Dionne, candidate du district de l’Université. « Dans le plan de transport, il est question de construire 90 km de trottoirs et 110 kilomètres de pistes cyclables. C’est un objectif qui est louable et que nous devons atteindre le plus rapidement possible. Il faut aussi diversifier les revenus pour que la facture ne soit pas assumée que par les contribuables. »

Comment diversifier les revenus? « Nous pensons que grâce aux nouvelles lois municipales, on est capable d’aller chercher de l’argent autrement que par la taxe foncière. Nous verrons à diversifier les sources d’argent. Nous referons nos devoirs pour voir ce qui est le plus important en regardant entre autres les organismes municipaux pour être plus efficaces et dégager de l’argent pour le transport actif », répond Hélène Pigot.

Le candidat de Desranleau, Richard Vachon, explique comment les aménagements devraient être réalisés. « Nous sommes d’avis qu’il faut laisser les voies aux voitures, mais avoir un couloir réservé pour les cyclistes. Entre la rue et le transport actif, il faut aménager une bande verte. Le verdissement apaiserait la circulation et contribuerait à réduire la vitesse. Quand on se déplace à pied ou à vélo, notre rapport à la ville et à l’environnement est complètement changé parce que nous n’avons pas le même contact avec notre environnement. »

M. Vachon estime que les ressources sont suffisantes pour déneiger tous les couloirs cyclistes et les trottoirs en hiver.

Enfin, Hélène Pigot précise que les aménagements dépendront des secteurs de la ville. La bande cyclable ou la piste cyclable pourrait être plus appropriée selon les quartiers.