L’école Marie-Reine obtient un agrandissement de quatre classes ordinaires, deux classes de maternelle 4 ans dans le gymnase actuel en plus de l’ajout d’un gymnase de grandeur conforme.

Sept écoles primaires agrandies

Ce n’est un secret pour personne que le manque d’espace dans les écoles primaires se fait cruellement sentir un peu partout à Sherbrooke. En ce sens, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a maintenu plusieurs demandes en plus d’ajouter plusieurs agrandissements à son plan immobilier pour les 10 prochaines années.

L’école Marie-Reine obtient un agrandissement de quatre classes ordinaires, deux classes de maternelle 4 ans dans le gymnase actuel en plus de l’ajout d’un gymnase de grandeur conforme. Rappelons qu’un reportage de La Tribune dénonçait le 8 avril dernier le manque d’espace dans l’école.

À l’école Jean-XXIII, c’est un agrandissement de quatre classes au lieu des huit prévues à l’origine, les quatre autres classes étant attribuées à l’école Marie-Reine. L’établissement obtient également deux classes de maternelle 4 ans.

La demande est maintenue pour l’ajout d’un gymnase et la transformation du gymnase actuel pour l’ajout d’une classe et d’un service de garde à l’école Sylvestre sur la rue de Kingston. La configuration des lieux ne permet pas l’ajout de classes supplémentaires selon la CSRS.

Même chose pour l’école des Avenues alors que la CSRS maintient la demande d’ajout d’un gymnase et transformation des gymnases actuels pour l’ajout de quatre classes, dont deux de maternelle 4 ans.

École Desjardins

À l’école Desjardins, c’est un agrandissement de six classes qui est toujours prévu. On ajoute toutefois deux classes de maternelle 4 ans.

Ce sont donc huit classes de maternelle 4 ans qui sont ajoutées aux sept déjà existantes à la CSRS. Ce sont toutes des écoles avec une cote de défavorisation de 10, soit la pire, qui accueilleront les nouvelles classes.

Les écoles de la Source-Vive à Ascot Corner (quatre classes) et Jardin-des-Lacs à Saint-Denis-de-Brompton (six classes) recevront aussi des locaux supplémentaires. Aucune classe de maternelle 4 ans n’est toutefois prévue à ces endroits.

La Maisonnée

Il n’y a d’ailleurs aucun plan de la part de la CSRS, du moins à court terme, pour agrandir l’école de la Maisonnée qui subit une forte pression en ce moment.

« L’école de la Croisée est très proche, donc si jamais la pression devient trop grande on peut déplacer la clientèle», mentionne Gilles Normand, président de la CSRS.

« Même si elle est encore forte en ce moment, la prévision clientèle diminue, confirme pour sa part Carl Mercier, directeur général adjoint. L’école vit une pression en ce moment, mais elle va se résorber.»

La CSRS abandonne l’école « D »

L’école « D » qui devait prendre forme près de l’école internationale du Phare est mise sur la glace par la CSRS. C’est que l’augmentation de la clientèle annoncée est moindre que prévu et que l’agrandissement de l’école Jean-XXIII répondra aux besoins de locaux pour l’instant.

« Il y a un déplacement vers l’est de la ville, admet M. Normand. Pour suivre cette logique, on a décidé de prendre quatre classes qui étaient prévues à Jean-XXIII et de les envoyer à Marie-Reine. On n’a pas eu la confirmation cette année de la rapidité du développement de la population à laquelle on s’attendait quand on a fait la demande dans le secteur prévu de l’école « D ». On met un frein.»