Le Séminaire de Sherbrooke apportera des modifications majeures à sa cour intérieure et à son environnement immédiat afin de créer un espace de vie de qualité supérieure pour ses étudiants.

Séminaire: feu vert au projet de 4 M$ pour la rénovation de la cour intérieure

SHERBROOKE - Le Séminaire de Sherbrooke est à l'aube de l'un de ses plus importants projets de rénovation de son histoire plus que centenaire; d'ici quelques mois à peine, l'institution d'enseignement secondaire et collégial apportera des modifications majeures à sa cour intérieure et à son environnement immédiat afin de créer un espace de vie de qualité supérieure pour ses étudiants. Un projet réparti en cinq phases évalué à 4 millions de dollars.

La machinerie est d'ailleurs déjà à l'oeuvre près de la rue Goodhue, où sera construit un stationnement d'une centaine de cases, protégé par une guérite de sécurité, pour les étudiants du Séminaire.

La phase deux consistera à refaire le drainage de la cour intérieure et des alentours, afin que la phase 3 - l'aménagement d'un espace vert - et la phase quatre - la construction d'un terrain multifonctionnel à même l'actuelle cour intérieure - puissent être possibles.

«Nous avons fait une demande de subventions au gouvernement du Québec, et on attend des réponses. La part du gouvernement s'établirait à 1 million. Mais nous allons de l'avant; les appels d'offres vont se succéder et on veut compléter les travaux pour 2019», a dit Caroline Champeau, rectrice et directrice générale au Séminaire de Sherbrooke.

«C'est le plus gros chantier pour le Séminaire depuis longtemps. Le Séminaire se porte très bien, tant au niveau de l'offre pédagogique, que pour ses infrastructures. Le but est d'offrir aux jeunes des espaces sains et une qualité de vie supérieure.»

La construction d'un terrain synthétique multisports, qui remplacerait l'actuel terrain naturel compris entre les rues Goodhue et Peel, sera la cinquième phase du projet.

L'ordre collégial sera aussi revampé; une première phase de 200 000$ sera consacrée à la restauration des aires communes, alors que dès l'an prochain, dans le cadre d'une deuxième phase, s'amorcera la rénovation des classes.

Un projet qui s'échelonnera sur quelques années, dit Mme Champeau.

«Nous sommes préoccupés par les nouvelles tendances en enseignement, nous sommes toujours en recherche et développement pour les jeunes. Le Séminaire est un bâtiment historique, situé en plein centre-ville, alors on veut garder cette inspiration dans nos rénovations. En même temps, tout est adapté en fonction des nouvelles technologies que peuvent utiliser les étudiants».

Le Séminaire de Sherbrooke accueille 300 étudiants au collégial, et 905 au secondaire.

Une des plus importantes cuvées des dernières années fera son entrée l'automne prochain, alors que sept groupes de 34 étudiants sont attendus.