Guillaume Rousseau

Santé : Rousseau questionne la proposition de la CAQ

« Avec la proposition de la CAQ, est-ce qu’il y a un risque que les médecins soient incités à accepter surtout des patients qui nécessitent peu d’actes, donc des jeunes en santé? »

C‘est la question que pose Guillaume Rousseau, candidat péquiste dans Sherbrooke, à la suite du passage du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) à Sherbrooke plus tôt cette semaine.

Lire aussi: La CAQ changerait la rémunération des médecins généralistes

Rappelons que François Legault, en précampagne électorale, a proposé de revoir le mode de rémunération des médecins en les payant à la prise en charge d’un certain nombre de patients au lieu d’être rémunérés à l’acte.  La promesse du chef caquiste soulève un certain nombre de questions  et du scepticisme chez M. Rousseau.
« C’est la proposition de la CAQ pour tout le Québec, mais qu’est-ce qui garantit que cela répond aux besoins spécifiques de la région ? », demande-t-il.
«Par exemple, en Estrie la population est plus âgée qu’ailleurs au Québec. Il faut donc s’assurer que les personnes d’âge moyen ou avancé qui n’ont pas accès à un médecin de famille puissent en avoir un rapidement. Surtout qu’elles sont nombreuses en raison du départ à la retraite de médecins. »
De plus, la mise en œuvre de la proposition du chef de la CAQ demanderait beaucoup de temps et ses effets se feraient ressentir encore plus tard, ajoute Guillaume Rousseau dans un communiqué de presse.
« Il faut agir rapidement pour donner accès au système de santé aux 13 000 personnes qui, à Sherbrooke seulement, n’ont pas accès à un médecin de famille. C’est pourquoi la proposition du Parti québécois de créer une clinique d’infirmières praticiennes spécialisées à Sherbrooke est beaucoup plus porteuse », fait-il remarquer.
« Sans dire que, en misant sur les infirmières plutôt que sur les médecins, le Parti québécois propose une solution moins coûteuse que celle de la CAQ qui mise sur les médecins. »


« Les candidats de la CAQ en Estrie n’ont-ils rien à dire ? »
Guillaume Rousseau

M. Rousseau se dit déçu de constater que le communiqué de la CAQ concernant cette promesse en santé pour l’Estrie cite uniquement M. Legault. « Les candidats de la CAQ en Estrie n’ont-ils rien à dire ? », demande-t-il encore. Lorsque le PQ a annoncé sa principale proposition en santé pour Sherbrooke, soit la création d’une clinique d’infirmières praticiennes spécialisées, c’est moi le candidat dans Sherbrooke qui en a fait l’annonce. Et c’est normal, puisque cette proposition découle de mes recherches comme chercheur universitaire et de mes constatations sur le terrain quant aux besoins spécifiques des gens de Sherbrooke en santé. »
« Tout indique que les candidats de la CAQ en Estrie ne sont pas en mesure d’influencer assez leur parti pour qu’il propose des solutions adaptées aux besoins de notre région. Est-ce parce qu’ils ne se donnent pas la peine de réfléchir en profondeur aux enjeux de fond ou est-ce parce que leur chef décide de tout seul? », a conclu Guillaume Rousseau.