Saison suspendue pour le Phoenix

SHERBROOKE — La crainte se confirme du côté de la LHJMQ et du Phoenix de Sherbrooke, qui connaissait la meilleure saison de son histoire: toutes les activités du circuit sont suspendues jusqu’à nouvel ordre en raison du COVID-19.

Pour l’instant, le Phoenix évite le pire puisqu’il s’agit d’un report des activités et non de l’annulation. L’organisation a d’ailleurs déjà indiqué que les billets ne seront pas remboursés, sauf si les matchs de saison seront annulés.

À LIRE AUSSI:  Le Phœnix vend 1000 billets au jour 1

Incertitude pour les Sags et les Marquis 

«C’est une vraie douche froide pour nous, confie la directrice des opérations, Charline Durand. Nous devons respecter l’interdiction des rassemblements de plus de 250 personnes annoncée par le gouvernement provincial.»

«Nous n’avions pas le choix, confirme Ronald Thibault, président et actionnaire du Phoenix. Ce n’est pas seulement une mauvaise nouvelle pour nous, mais pour tout le monde. Le milieu des affaires sera particulièrement affecté. On prendra les meilleures décisions pour nos jeunes, le personnel et les amateurs. Ça va bien au-delà du sport.»

Même les entraînements ont été suspendus.

«Toutes les activités hockey et promotionnelles sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Il faut prendre les grands moyens pour limiter les risques. S’il faut que toute la population reste confinée à la maison pour freiner le COVID-19, ce sera ça! C’est la réalité. Tout a évolué tellement vite en peu de temps. Lundi, on ne pensait même pas à remettre la partie », ajoute Charline Durand.

Tout cela arrive au moment le plus faste pour l'organisation sherbrookoise,

« On connait une excellente année financière. Ça faisait du bien au compte de banque. Nos partenariats, nos commandites et la vente de billets étaient à leur meilleur. On espère limiter les dégâts avec une reprise rapide des activités, termine la directrice des opérations du Phoenix

DES CONSÉQUENCES POUR LE PHOENIX?

Que représenterait l’annulation de la fin de la saison sur un club prometteur comme celui du Phoenix de Sherbrooke?

« Regardez la conséquence du lockout au baseball en 1993, répond le professeur de l’Université de Sherbrooke, David Pavot. Les Expos étaient en voie de remporter le titre suprême. Je ne veux pas être catastrophiste, mais si on a une suspension de compétitions, il faut s’attendre à ce que la saison de la LHJMQ soit annulée. Soit que le Phoenix gagne par défaut ou soit que ce soit simplement annulé. »

« Aujourd’hui, ce qui se passe, c’est pour maintenir le système de santé à flot », renchérit le professeur.

« Le mot d’ordre, c’est de rester chez soi. Les matchs de hockey à Sherbrooke, c’est triste à dire, c’est de ne pas y aller. Est-ce qu’on est prêts à aller à l’hôpital pour un match du Phoenix de Sherbrooke? » demande le professeur.

Charline Durand