Le conseiller Rémi Demers juge qu’il est temps que le règlement municipal permette à la Ville de Sherbrooke de forcer des propriétaires de bâtiments à agir sur leur propriété si elle n’est pas entretenue.
Le conseiller Rémi Demers juge qu’il est temps que le règlement municipal permette à la Ville de Sherbrooke de forcer des propriétaires de bâtiments à agir sur leur propriété si elle n’est pas entretenue.

Rémi Demers veut en finir avec les bâtiments abandonnés

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Aucune activité dans un ancien lave-auto de la rue Bowen depuis 1997. Pas de commerces dans un ancien garage de la même rue, un peu plus au sud, depuis près de 20 ans. Le conseiller du district de l’Hôtel-Dieu, Rémi Demers, en a assez de voir des propriétaires « négliger » des bâtiments au cœur de la trame urbaine sherbrookoise. Il souhaite que la Ville se dote de mesures pour forcer la main des propriétaires « inactifs ».