Annie Faucher et Alexandre Hurtubise, vice-présidente et président de l’AGACVS, ont dévoilé la programmation de Bouffe ton Centro.

Radio Radio en vedette à Bouffe ton Centro

Comme le mentionne Radio Radio dans sa chanson, il y aura « de la place en masse » au centre-ville de Sherbrooke, les 3 et 4 août prochain, pour les amateurs de gastronomie. Ce sont sous les notes du groupe de musique hip-hop que les Sherbrookois pourront profiter de la terrasse urbaine le 3 août prochain à l’occasion de la soirée VIP de Bouffe ton Centro.

Le 4 août, tous les amateurs de nourriture seront invités sur la Wellington, afin de goûter les mets de la cinquantaine de restaurateurs qui prendront d’assaut le centre-ville de la Reine des Cantons de l’Est qui sortiront à l’occasion de la sixième édition de l’événement.

Le président de l’Association des gens d’affaires du centre-ville de Sherbrooke (AGACVS), Alexandre Hurtubise, assure que l’événement est à redécouvrir. « On bonifie la programmation et l’animation chaque année. On a fait appel à des artisans de l’extérieur du centre-ville. Ce sont des offres complémentaires, mais on va réussir à offrir plus aux consommateurs », explique-t-il.

Esprit d’équipe ou compétition?

De son côté, la vice-présidente de l’AGACVS, Annie Faucher, qui est aussi la propriétaire du Liverpool, assure que les commerçants du centre-ville ont une belle chimie d’équipe. « C’est un événement festif qui se veut rassembleur de la part de la fratrie des restaurateurs. On a une belle cohésion de la part des restaurateurs. C’est une belle façon de se réapproprier le centre-ville. Il faut venir le découvrir », avoue-t-elle.

« Chacun participe aux événements des autres, poursuit-elle. On a des clientèles qui se ressemblent, mais on a chacun notre clientèle. Nos plats sont appréciés, mais notre personnalité aussi. Il n’y a pas grand-chose de féroce au centre-ville, mais il y a un bon esprit d’équipe. »

Le seul membre du comité organisateur qui ne dirige pas de restaurant, Alexandre Hurtubise, qui est copropriétaire de la Maison du Cinéma, ne pense pas qu’un tel événement serait possible sans cette chimie entre les restaurateurs.

« C’est la clé dans le succès de cet événement. Ces restaurateurs mettent tout ce qu’ils ont en commun et mettent beaucoup de temps bénévolement pour réussir à créer un tel événement. C’est l’exemple ultime de la saine compétition au centre-ville », se réjouit le président de l’AGACVS.

Revitalisation

Est-ce que ce genre d’événement aide la cause de la revitalisation de la rue Wellington Sud? « C’est une des clés. Ça fait de l’animation au centre-ville et ça le fait découvrir à certaines personnes de Sherbrooke. Ça amène aussi des gens de l’extérieur. Ça amène une image positive. Par contre, il y a aussi d’autres dossiers sur lesquels on travaille à l’année pour bonifier notre centre-ville », résume M. Hurtubise.

Plusieurs autres activités comme des spectacles de BMX, du parkour, des acrobaties extrêmes et du yoga seront présentés.

Plus de 16 000 épicuriens en quête de nouvelles sensations culinaires prendront d’assaut le centre-ville de Sherbrooke à l’occasion du festival.

Les billets pour la soirée du vendredi soir sont disponibles sur le www.bouffetoncentro.co.