La nouvelle caserne dans l’arrondissement de Lennoxville a accueilli des pompiers permanents lundi matin.

Quatre pompiers en tout temps à Lennoxville

Une page d’histoire s’est tournée, lundi matin à Lennoxville, alors que ce secteur n’est desservi que par des pompiers permanents.

Avec l’ouverture de la nouvelle caserne dans l’arrondissement de Lennoxville, on peut compter sur quatre pompiers présents 24 heures sur 24, se félicite le chef pompier Stéphane Simoneau. En tout, 16 pompiers y seront basés.

« La nouvelle caserne est opérationnelle depuis lundi matin », lance-t-il.

« L’inauguration officielle aura lieu le 7 juin. »

On a donc mis fin au recours aux pompiers à temps partiel, communément appelée des « pompiers volontaires ». On en comptait auparavant 18. Deux d’entre eux ont accédé au statut de permanent, ajoute M. Simoneau.

Les pompiers de la nouvelle caserne numéro 6 seront appelés à répondre à titre de premiers répondants. Ils pourront aussi intervenir dans d’autres secteurs en cas d’intervention à plusieurs alertes, précise-t-il.

« Les pompiers à temps partiel devaient partir de chez eux quand il y avait un incendie », dit-il.

« L’hiver, avec le mauvais temps, c’était souvent des délais de plus. Maintenant, le temps de réponse devrait être amélioré. »

Rappelons que la première pelletée de terre a eu lieu en septembre dernier. On avait avancé que les citoyens du secteur de Lennoxville peuvent espérer une baisse de leur prime d’assurance avec l’aménagement de cette nouvelle caserne de pompiers située au 3175 de la rue College.

Le temps de réponse de quatre pompiers en cinq minutes et de dix pompiers en dix minutes sera atteint, respectant ainsi les normes imposées par le ministère de la Sécurité publique. De plus, la population du secteur aura accès aux services des premiers répondants et verra sa cote d’assurance améliorée.

La nouvelle construction présente une superficie de 835 mètres carrés et peut loger un camion autopompe et divers véhicules en soutien aux opérations. Le coût de construction du bâtiment est évalué à 2 562 000 $. Le projet commande au total des investissements de 3 270 000 $.

Ce projet s’inscrit dans les mesures adoptées dans le schéma de couverture de risques en sécurité incendie de deuxième génération adopté en juin 2016 par le conseil municipal.

La fin des travaux de cette nouvelle caserne de pompiers était prévue pour mai 2019.

Rappelons que le concept architectural du bâtiment reprendra le modèle de celui de la caserne Jacques-Denault, sur le boulevard Bourque. Cette caserne vient remplacer la caserne de Lennoxville de la rue Samuel-Grantham. Celle-ci est située dans une zone inondable.