La compagnie Bitfarms présentera une solution pour atténuer le son émanant de ses installations de la rue de la Pointe, au lieu du mur de conteneurs récemment installé.

Problèmes de bruit : Bitfarms propose une solution permanente

La compagnie Bitfarms pense avoir trouvé une solution permanente pour atténuer le son émanant de ses installations de la rue de la Pointe.

Le plan prévoit entre autres de déplacer l’entrée de l’usine informatique de « chaîne de blocs » vers le secteur industriel.

À LIRE AUSSI: Bitfarms déposera un plan antibruit la semaine prochaine

On pourra alors aménager à la place un talus, de la végétation et des blocs de béton, explique Marc Duchesne, responsable des relations avec les médias pour Bitfarms.

« Nous pensons déménager l’entrée de l’usine. On aura accès via le secteur plus industriel », dit-il.

« Nous pensons entreprendre les travaux dans les prochaines semaines. »

Rappelons que Bitfarms a dû réagir pour couper le son de son centre de données en activité au bout de la rue de la Pointe à la fin août. On a installé dans un premier temps un mur coupe-son temporaire fait de conteneurs. 

L’entreprise de calculs informatiques répondait ainsi à des plaintes de citoyens de la rue Raimbeault, de l’autre côté de la rivière Magog. Ceux-ci ont fait part du désagrément du bruit produit par d’immenses ventilateurs servant au refroidissement des installations. Le bâtiment qu’occupe Bitfarms était autrefois une usine de bâtons de hockey de la compagnie Sherwood.

Selon M. Duchesne, on compte rencontrer les citoyens en question la semaine prochaine. On est aussi en communication avec la Ville de Sherbrooke.

« La solution doit être entérinée par un acousticien indépendant », dit-il.

« Nous voulons aussi soumettre la solution à la Ville de Sherbrooke. »

Marc Denault, conseiller du district du Golf, d’où émanent certaines plaintes de bruit, reconnaissait récemment dans un entretien accordé à La Tribune que le mur coupe-son ne semblait pas avoir atteint son objectif complètement.