Vicky Groulx a reconnu, jeudi devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec, avoir fraudé son grand-père puis sa grand-tante en 2016 et 2017.

Pour payer leur drogue, ils fraudent des membres de la famille

Un couple de Sherbrooke a brisé la confiance de deux personnes âgées en les flouant de plusieurs milliers de dollars.

Repentante, Vicky Groulx a reconnu, jeudi devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec, avoir fraudé son grand-père puis sa grand-tante en 2016 et 2017.

Son conjoint de l’époque David Guillemette avait aussi plaidé coupable à une partie des fraudes commises à l’endroit de la grand-tante de Vicky Groulx entre mars et avril 2017.

Le couple de l’époque consommait alors du crack qu’il payait avec l’argent volé à la grand-tante.

Ce sont les rechutes dans la drogue puis les dettes accumulées dans l’économie souterraine qui auraient mené Vicky Groulx dans une spirale infernale où elle s’est servie de gens qui l’aidaient pour « survivre ».

La dame âgée était hospitalisée en mars 2017 lors du délit contre elle.

Elle leur avait demandé de louer un téléviseur avec sa carte bancaire en donnant son NIP.

Vicky Groulx et David Guillemette ont volé la carte et pigé dans le compte de banque de la victime.

La carte a été utilisée à plus d’une centaine de reprises pour effectuer des retraits, mais aussi des paiements directs de diverses marchandises.

Les deux accusés se renvoient la balle sur l’implication de chacun sur l’utilisation du montant de la fraude.

« Vicky disait que sa tante lui donnait l’autorisation. Je n’ai plus posé de question par la suite. Elle m’a dit que j’étais dans l’engrenage, que j’étais coupable », explique Guillemette qui a réalisé 80 pour cent des transactions avec le NIP fourni par Vicky Groulx.

Ce n’est que la découverte du stratagème par les services de sécurité bancaire puis l’arrestation par le Service de police de Sherbrooke qui a mis fin à cette affaire.

« C’était de l’aveuglement volontaire. David consommait beaucoup. Je ne cherchais pas à savoir d’où l’argent venait. Il y a eu des transactions pour les besoins de base et l’épicerie. Mais il y en a eu aussi pour de la consommation de drogue. J’ai utilisé la carte pour environ 200 $ sur tout le montant (...) J’ai fait confiance à David. J’ai réalisé à un certain moment que c’était la carte à ma tante. J’ai par la suite continué à l’utiliser parce que je consommais. Je n’ai pas volé la carte, mais je l’ai utilisée et j’ai volé de l’argent », a témoigné Vicky Groulx.

Vol contre son grand-père

Vicky Groulx a aussi reconnu avoir pris un véhicule de son grand-père dans le consentement en août 2016.

Elle a aussi plaidé coupable à des accusations de fabrication de faux, de s’être servi de ces faux chèques, de vols de chèques sur cette même personne entre mai et juillet 2016.

Elle a volé un paquet de chèques à son grand-père. Elle avait demandé à plusieurs personnes d’encaisser les chèques et lui remettre l’argent.

« Je volais cet argent pour rembourser des dettes. Des gens de mon passé m’ont retrouvée. Ils m’ont menacée de m’obliger à me prostituer pour rembourser. Je ne voulais pas faire ça. J’ai eu une rechute », signale Vicky Groulx qui est reconnue comme victime d’acte criminel commis par des acteurs du monde interlope.

C’est le fils de la victime, après l’émission d’un mandat d’inaptitude, qui s’est rendu compte de la fraude de 2290 $.

Pour rembourser le montant de cette fraude, Vicky Groulx n’a pas touché sa part d’héritage.

« Il est décédé sans que je puisse le revoir. J’aurais voulu demander pardon à mon grand-père », explique Vicky Groulx.

Insistant sur l’état de vulnérabilité des victimes et des antécédents judiciaires en semblable matière, la procureure aux poursuites criminelles Me Émilie Baril-Côté réclame malgré un certain « inconfort », étant donné l’histoire troublante de l’accusée, une peine de 14 à 18 mois de prison ferme.

L’avocate de la défense Me Julie Beauchemin estime qu’une sentence suspendue dans le cadre d’une probation de trois ans avec un suivi serré et un remboursement de 500 $ à la victime pourrait être rendue dans le dossier.

La juge Desgens imposera la peine le 23 novembre.

Le conjoint de Vicky Groulx de l’époque, David Guillemette, a aussi plaidé coupable à une partie des fraudes.

La victime lui pardonne

« C’est par son amour et son aide qu’elle va se remettre de ça. »

La victime de Vicky Groulx est venue témoigner en sa faveur lors des observations sur la peine.

C’est avec aplomb que la femme de 89 ans s’est présentée devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec.

« Elle me coupe les cheveux. Elle fait mon ménage. Elle est très serviable », signale la femme qui dit maintenir un lien hebdomadaire avec Vicky Groulx.

La victime continue à l’aider financièrement à l’occasion en lui donnant des montants variant entre 25 $ et 100 $. Elle a demandé que l’interdit de contact avec Vicky Groulx soit levé au cours des procédures judiciaires.

« Ç’a été un gros choc pour moi. Je lui en ai voulu beaucoup. Quand j’ai vu ses regrets, j’ai passé tout de suite au pardon. (...) Pour moi, l’argent ne m’a pas mise dans la rue. J’ai oublié cet argent et j’ai mis ça dans la colonne des pertes. Je veux que Vicky se rétablisse et redevienne la Vicky que je connais », mentionne la victime.

Vicky Groulx lui rendait visite régulièrement à l’hôpital lors de la période du vol. « Je n’ai jamais regretté de lui avoir pardonné. J’ai continué à lui donner de l’amour. Je suis convaincue qu’elle n’était pas dans son état normal. Elle devait être mal prise dans sa consommation et devoir de l’argent. Il y a des méchants derrière ça qui leur font faire toutes sortes d’affaires », affirme la dame de 89 ans qui a impressionné le tribunal par sa sincérité et surtout la fiabilité de sa mémoire.

Elle croit que la place de Vicky Groulx n’est pas en prison.

Vicky Groulx s’est adressée à sa grand-tante lors de son témoignage au tribunal.

« Je m’excuse du plus profond de mon cœur, de tout le mal, de comment tu t’es sentie et de tout ce que tu as fait pour moi. Je me sens coupable. Ce que j’ai fait, ça ne se fait pas. Tu m’as juste donné plein d’amour » a exprimé Vicky Groulx qui se dit prête à faire des sacrifices pour rembourser sa grand-tante.

« Je te pardonne et je t’aime », a répondu la victime.