«Pour pas que les enfants qui ont le cancer se découragent»

Félix Bélanger est le porte-parole de la région pour la 17e édition du Défi têtes rasées, lancé mercredi, par Leucan. En rémission d'un lymphome de Hodgkin diagnostiqué en 2015, le jeune garçon de 9 ans connaît les bienfaits de Leucan puisqu'il a pu compter sur son soutien pendant ses traitements de chimiothérapie.
Frédéric Morin, Marcel Couture et François Aumais agiront comme coprésidents d'honneur estriens du Défi têtes rasées au profit de Leucan.  M. Morin participera au Défi avec trois de ses enfants, Raphaël, Alice et Olivier, pour qu'encore plus d'enfants touchés par le cancer, comme Félix Bélanger, puissent bénéficier des services de Leucan.
« Après mes traitements de chimio, j'aimais beaucoup me faire masser par Isabelle et jouer avec Patrick. Même quand je serai officiellement guéri, je resterai toujours un enfant de Leucan. Leur présence rassurante a facilité notre parcours et favorisé ma guérison », souligne le jeune porte-parole qui a amassé plus de 6500 $ pour la cause.
En plus des services de massothérapie et d'art thérapie, grâce à Leucan, Félix a pu séjourner au camp Vol d'été et participer à une fin de semaine à Jouvence, deux façons pour les familles touchées par le cancer de briser l'isolement et de partager leur expérience.
Pour l'édition 2017, Leucan Estrie peut aussi compter sur l'aide des coprésidents d'honneur, Marcel Couture, copropriétaire du Groupe Gabriel Couture, François Aumais, président de Formation Savie, et Frédéric Morin, copropriétaire d'Audi Sherbrooke. Ce dernier participera au Défi avec trois de ses cinq enfants.
« Je n'ai pas eu à forcer mes enfants pour qu'ils participent. C'est plutôt l'inverse. Ce sont eux qui me harcèlent pour y participer depuis longtemps. Comme père, ça me rend très fier de voir que mes enfants ont des valeurs humanistes », souligne M. Morin.
« Je me rase pour pas que les enfants qui ont le cancer se découragent », explique un des fils de M. Morin, Olivier, 10 ans.
« Les cheveux des enfants malades tombent et on a décidé de se raser parce qu'on est courageux. C'est un geste d'importance et de beauté », enchaîne Alice, 9 ans.
« Je trouve ça plate qu'il y ait des enfants qui naissent et qui ont un problème. Nous, la seule affaire qu'on doit faire pour combattre ça, c'est se raser les cheveux. C'est pas si difficile », résume le plus vieux de la fratrie, Raphaël.
Une nouvelle initiative s'inscrit dans le cadre de l'édition 2017 du Défi têtes rasées Leucan, soit celle qui vise à mobiliser les leaders de partout au Québec autour de la cause des enfants atteints de cancer et leur famille. L'implication des leaders comporte trois volets : organiser un Défi têtes rasées Leucan au sein de leur entreprise, s'engager à une collecte de groupe de 25 000 $ minimum et lancer le Défi à un autre Leader pour l'année suivante. (http://www.leaders.tetesrasees.com/fr/)
Par ailleurs, cinq dates et lieux ont été retenus pour le Défi têtes rasées dans la région, soit le 6 mai à Richmond, le 21 mai à Magog, le 28 mai à Sherbrooke, le 11 juin à Granby et le 13 août à Lac-Mégantic. Pour plus d'information : www.tetesrasees.com/fr/regions/estrie/