Les travaux tirent à leur fin au pont Jacques-Cartier, mais il faudra probablement relancer un autre chantier cet automne pour réparer le trottoir fermé en juin.

Pont Jacques-Cartier: les travaux achèvent... et devront reprendre

Les automobilistes sherbrookois seront heureux d’apprendre que les travaux au pont Jacques-Cartier tirent à leur fin. Ce n’est qu’une question de jours avant que la structure reprenne sa configuration normale.

C’est ce qu’on confirme au ministère des Transports du Québec (MTQ), tout en précisant que le chantier a été un peu plus long et complexe que prévu.

« Les travaux se termineront la semaine prochaine, affirme Dominique Gosselin, porte-parole du MTQ en Estrie. Il reste des travaux de finition et ensuite il faudra retirer les équipements du pont. »

« Nous avions ajouté une intervention, ce qui explique que les travaux ont été plus longs que prévu. »

Rappelons que le chantier avait connu une première phase en 2018. On a cessé les travaux en novembre pour les reprendre en avril dernier. On avait alors demandé à l’entreprise responsable des travaux de réparer une poutre, d’où le travail supplémentaire, ajoute Mme Gosselin.

On a assisté entre autres à la fermeture complète du pont à la circulation automobile. Actuellement, la circulation se fait sur une voie dans chaque direction.

Toutefois, on pourrait y revenir à l’automne. Il faudra réparer le trottoir fermé en juin. Pour ce faire on devra vraisemblablement fermer l’une des voies de circulation du pont.

Rappelons que le MTQ a dû fermer d’urgence le trottoir en direction sud. C’est l’entrepreneur chargé du chantier qui a découvert l’anomalie et qui en a fait part au MTQ. Le trottoir a été fermé pour une durée indéterminée et clôturé.

« Le MTQ a procédé à une inspection et nous avons constaté des fissures aux entretoises du trottoir, explique Mme Gosselin. Cela affecte la capacité portante du trottoir. »

« Il y a une volonté du ministère de réparer le trottoir d’ici la fin de 2019. Nous sommes à l’étape des plans et devis. Le contrat sera accordé de gré à gré. »

Mme Gosselin ne peut dire quand auront lieu au juste les travaux. On en saura plus au cours des prochaines semaines.

« Nous allons certainement tout faire pour limiter le plus possible les impacts sur la circulation », assure-t-elle.

« C’est un pont très achalandé à Sherbrooke. Il y circule en moyenne 22 000 véhicules par jour. »