Pont des Grandes Fourches: entente entre Québec et la Ville

Une entente est intervenue entre la Ville de Sherbrooke et Québec au sujet du pont des Grandes Fourches. C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Famille, Luc Fortin, mardi, en marge d’une annonce nationale.

« En début d’année, j’ai demandé à ce que les discussions soient intensifiées et accélérées entre la Ville et le ministère des Transports pour s’entendre sur le partage des coûts. Je peux vous annoncer qu’il y a une entente et que nous allons en faire l’annonce dans la première semaine de mars, le maire de Sherbrooke (Steve Lussier) et moi-même. C’est une bonne nouvelle pour la revitalisation du centre-ville de Sherbrooke », a commenté M. Fortin.

Lire aussi: Toujours pas d’annonce pour le pont des Grandes-Fourches

Une annonce dès le début 2018

Selon les informations obtenues par La Tribune, le pont sera déplacé plus à l’ouest, presque à la hauteur de la rue Wellington Nord. La Ville et le ministère des Transports devaient s’entendre sur le financement d’un nouveau pont, qui initialement devait être reconstruit soit au même endroit ou plus à l’ouest, presque à la hauteur de la rue Wellington Nord.

Tout le monde s’entendait sur la nécessité de remplacer le pont; il devait être remplacé en 2013, rappelle le député de Sherbrooke, en notant qu’entre-temps, la Ville a développé un autre projet.

Rappelons que le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, espérait une annonce en début d’année.

Luc Fortin

Le ministre, qui n’a pas voulu s’avancer sur le scénario retenu, indique que l’annonce portera sur la contribution financière du gouvernement provincial et que la Ville demeure le maître d’oeuvre du projet. Les échéanciers ne sont pas encore connus.

Maintenant que l’entente est intervenue, la Ville devra s’attarder à la présence d’une espèce menacée dans la rivière Magog, le fouille-roche gris, une espèce qui pourrait nécessiter des mesures particulières au moment de la construction.

Le pont des Grandes-Fourches a atteint la fin de sa vie utile et devait être reconstruit en 2018 selon les projections de la Ville.

- Avec la collaboration de Jonathan Custeau