Andrée Laforest
Andrée Laforest

Plus de 3,3 M$ pour soutenir neuf projets de développement

Neuf projets de développement dans la région de l'Estrie reçoivent une aide substantielle du gouvernement provincial.

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest a annoncé lundi un soutien financier de 3 307 120 $ pour la réalisation de ces initiatives. Huit d'entre elles ont été soumises dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR) et la dernière dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du nouveau Fonds régions et ruralité (FRR).

Les projets répondent à six des priorités établies pour la région, lesquelles se trouvent également au cœur de la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires. Le FARR permet aux élus municipaux et régionaux de soutenir des projets structurants qui contribueront à maximiser le développement socioéconomique des communautés.

La Table des municipalités régionales de comté de l'Estrie reçoit la part du lion avec 1 364 122 $ pour la mise sur pied du Réseau d'accueil estrien. Le projet vise à mettre en place des stratégies d'accueil favorisant l'intégration et la rétention des nouveaux arrivants. Ce réseau vise à développer dans chaque MRC un service d'accueil et d'aide à l'intégration sociale, culturelle et économique pour les nouveaux arrivants et leur famille.

Près d’un million $ (999 998 $) revient à Synergie-Estrie - Projet régional d'économie circulaire dans la MRC des Sources. On veut implanter le projet d'économie circulaire aux cinq autres MRC de la région pour faciliter les contacts entre les entreprises et pour créer des occasions d'affaires, notamment par le partage de ressources.

L’Université de Sherbrooke obtient 550 000 $ pour la Chaire de recherche industrielle sur les technologies acéricoles. On veut transmettre l'expertise acquise des secteurs énergétiques et pétrochimiques au secteur acéricole en ce qui a trait aux procédés de fabrication du sirop d'érable et d'autres applications de matières résiduelles. Pour ce faire, une portion du laboratoire de chimie analytique du laboratoire des technologies de la biomasse y sera dédiée.

Une enveloppe de 100 000 $ va au soutien au déploiement et au démarchage de TACTIC par la Table d'action en communication et technologies de l'information de la MRC de Coaticook. Le projet vise à embaucher une personne-ressource pour permettre l'accès à des infrastructures numériques et de téléphonie cellulaire aux citoyens, aux commerçants, aux entrepreneurs et aux organisations non ou mal desservis de la MRC de Coaticook.

La relance et pérennisation de La Tribune pourra compter sur 70 000 $. La Coopérative de solidarité La Tribune a mis en marche la transformation de son modèle d'affaires pour assurer sa pérennité. Une coopérative rassemblant les artisans du quotidien, les gens d'affaires du milieu, les grandes institutions et même les lecteurs reprendra la propriété de La Tribune. L'expérience client sera bonifiée avec une nouvelle plateforme numérique disponible 24 heures par jour.

Le Centre d'initiatives en agriculture de la région de Coaticook reçoit 50 000 $ pour embaucher un chargé de projet pour développer un projet novateur de ferme-école moderne et technologique afin d'augmenter l'attractivité de la clientèle du Centre de formation professionnelle de Coaticook et du Cégep de Sherbrooke. La Ferme de l'avenir se veut un lieu de partage de connaissances et de transfert technologique pour les agriculteurs.

L’Association touristique des Cantons-de-l'Est (38 000 $) veut établir un plan de communication visant à favoriser la mobilisation et la concertation des acteurs régionaux. Avec Vision Attractivité, différentes actions seront posées pour présenter la marque partagée Cantons-de-l'Est/Estrie ainsi que les outils disponibles pour les partenaires et le nouveau modèle de gouvernance de Vision Attractivité.

La Ville de Sherbrooke veut établir une caractérisation du territoire, sous forme cartographique, permettant de déterminer les secteurs mal desservis en Internet haute vitesse et ceux où le déploiement de la fibre optique apparaît essentiel, notamment pour les activités commerciales et industrielles. Une collecte d'informations sur le terrain est prévue et sera suivie d'une analyse des données recueillies. Elles seront ensuite jumelées aux informations cartographiques existantes. La somme de 36 000 $ servira donc à la caractérisation de la couverture en Internet haute vitesse sur le territoire de la Ville de Sherbrooke.

Enfin, 99 000 $ revient aux Centre d'arts numériques de l'Estrie - Coop de solidarité qui veut doter la région de l'Estrie d'un centre d'arts numériques offrant un espace de formation et de production tout équipé.